L'Autorité de la concurrence va épingler le secteur de la volaille

L'Autorité de la concurrence va épingler le secteur de la volaille

L'Autorité de la concurrence s'apprête à épingler une trentaine d'entreprises du secteur de la volaille pour entente sur les prix entre 2000 et 2007, révèle le Journal du dimanche.

Selon le journal, le gendarme de la concurrence va dévoiler dans quelques jours le résultat d'une enquête portant sur une centaine de réunions entre volaillers. Au total, 35 entreprises sont impliquées dont des grands noms du secteur comme LDC (Loué, Le Gaulois...), Gastronome, Duc ou Doux, ainsi que quatre associations. L'Autorité de la concurrence estime qu'elles se sont entendues sur les prix de produits standard ou élaborés à base de poulet, dinde, canard, pintade et lapin, sur trois grands marchés à savoir la grande distribution, les grossistes et la restauration hors foyer.

Le JDD rappelle qu'en en théorie l'amende peut atteindre 10% du chiffre d'affaires, mais que le montant des pénalités pourrait être minoré. En effet, la plupart des entreprises n'ont pas contesté les griefs, selon le journal, ce qui réduit l'amende de 10 à 20%. En outre, l'Autorité devrait tenir compte de la fragilité du secteur, puisque les entreprises n'auraient pas imposé leur loi aux centrales d'achats des distributeurs, mais voulu améliorer leur santé financière après la grippe aviaire. Le JDD note même que l'enquête a pris tant de temps qu'en quatorze ans une dizaine d'entreprises du secteur ont disparu ou fusionné.

 

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

fairytales

Ce serait pourtant tellement de favoriser le fait en françe d assurer une stabilité des prix c une médaille qu il faut

tom63

Jean rage = +1

débilou

faut dire aux juges d'arrêter de chercher par là: y a pas grand chose à gratter, pas d'argent à récupérer ni de belle victoire judiciaire. juste quelques entreprises qui ont peut être essayé de sauver leur peau et celle d'une filière.

jean rage

la production n'a pas le droit de s'entendre sur des prix pour survivre alors que la grande distribution se concentre pour mieux écraser les producteurs et transformateurs ....bizarre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires