La collecte de lait en recul dans le rayon de Roquefort

Bernard Griffoul - Réussir Pâtre Mai 2013

Brebis de race Lacaune à la traite dans le rayon de Roquefort.  P. Cordonnier
Le cheptel de brebis en production est en recul de 2 %. © P. Cordonnier

La collecte de lait de brebis est en net recul dans le rayon de Roquefort pour la campagne en cours. A la fin février, la baisse atteignait 9,5 % par rapport à 2012 et la tendance semblait se poursuivre pour le mois de mars. A même date, les livraisons dans le bassin des Pyrénées-Atlantiques avait augmenté de 2,27 %.

Qualité médiocre des fourrages

Des raisons conjoncturelles sont à l’origine de ce décrochage de la courbe dans le rayon, notamment la qualité médiocre des fourrages récoltés au printemps passé et la flambée du prix des aliments qui n’ont pas permis aux éleveurs d’exprimer le potentiel des brebis.
Les résultats de reproduction semblent également avoir été affectés par le virus de Schmallenberg. Le cheptel de brebis en production est en recul de 2 %. Mais, les mesures prises depuis deux ans pour écrêter le pic de production, conjuguées aux effets conjoncturels, ont sans doute porté leurs fruits plus qu’espéré. A tel point que les outils industriels n’ont pu être pleinement optimisés à la période où leur utilisation est maximale. Même si globalement, sur la campagne, il ne manquera pas de lait pour fabriquer les bonnes valorisations.
Les responsables de l’interprofession ont néanmoins décidé de supprimer pour la prochaine campagne l’une des règles en faveur de l’écrêtement, à savoir de ne pas livrer plus de 47 % du lait global entre le 16 janvier et le 15 avril. Cette mesure impactait fortement les producteurs qui avaient un démarrage de la traite moyennement tardif, les obligeant à retarder encore leur campagne. Manœuvrer un paquebot tel que la filière de Roquefort n’est décidément pas aisé.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

marie

oublie de données :
supression des 47% mais augmentation de la retenue de 15 € les 1000 l donc tous les producteurs pénalisés sauf pour ceux qui produisent plus de 97% sur cette periode.
Donc baisse du prix du lait pour tous. le paquebot est peut être dur à manoeuvrer mais ce sont toujous les producteurs qui trinquent a la santée des industriel.
En 2017 (emprunts rembourse, machine à traire à changer (4h de traite par jour)) si la politique est toujours la même j'arrete de traire; ils ont trop de producteurs trop de lait
Monsieur griffoul les 47% impactait les producteurs moyenement tardif ils le seront toujours mais avec la nouvelle règle tous les producteurs le seront encore plus.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires