La reconquête ovine en pole position

Presse Agricole du Massif Central (PAMAC) 63

La reconquête ovine en pole position
Le concours national suffolk a débuté hier après-midi. Le public était au rendez-vous.

Le Sommet de l’élevage s’est imposé au fil des ans comme un des rendez-vous incontournables pour la filière ovine française. Les 26 races présentes vous donnent rendez-vous du côté du Hall 5.

Depuis deux ans, les ovins disposent d’un espace bien distinct au Sommet de l’élevage. Un pôle dédié en forme de vitrine de la filière, qui en 2012, a souhaité mettre le cap sur l’innovation, la technique et le savoir-faire agricole. « L’idée est de proposer aux éleveurs un échantillon de techniques performantes et novatrices au niveau de la réalisation des échographies, de l’organisation des chantiers de tonte, du travail de chiens sur troupeaux, de l’utilisation des matériels de contention… », explique Michèle Boudoin, présidente de l’association régionale ovine d’Auvergne. Outre les démonstrations, le hall 5 abrite pas moins de 26 races, douze races rustiques et quatorze races herbagères. Aujourd’hui, à partir de 10h00, la blanche du Massif central disputera son concours national. Elle succède ainsi à la race suffolk qui a tenu son spécial, hier après-midi. Autour du ring, de nombreuses animations sont proposées. Ainsi, tous les jours à 14 heures, sur le stand « Reconquête ovine », animateurs, techniciens et éleveurs témoigneront de leurs expériences autour des projets d’installation, de l’intérêt de la génétique, des bons gestes techniques et de l’enseignement agricole.

Ovinpiades des jeunes bergers

L’enseignement est également présent, à travers une manifestation emblématique pour la filière, les Ovinpiades des jeunes bergers. Organisées nationalement et régionalement pour la huitième année consécutive, les Ovinpiades ont pour objectif de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des lycées agricoles. Par ce concours, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière ovine souhaitent attirer les jeunes vers cette production au potentiel peu connu. Le temps fort de cet évènement aura lieu demain, avec la tenue de la finale régionale. En marge des concours et autres animations, le pôle ovin vous propose des miniconférences, aujourd’hui jeudi 4 octobre, à 15 heures, Laurence Sagot de l’Institut de l’élevage abordera la question de la diminution de la mortalité des agneaux à partir des résultats des fermes. Demain, vendredi, à partir de 14 heures, Gérard Servière de l’Institut de l’élevage évoquera le travail des éleveurs ovins en prenant en compte la dimension sociale de la durabilité.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires