Les éleveurs ovins se mobilisent sur le prix

Les éleveurs ovins se mobilisent sur le prix

A l’approche de Pâques, les éleveurs ovins se mobilisent pour un prix de l’agneau rémunérateur et montrent du doigt les importations massive d’agneaux d’Outre‐manche et de Nouvelle‐Zélande.

" Le début d’année a été marqué par une sévère dégradation du marché, avec des prix en chute de 13% quand les coûts de production ne cessent d’augmenter » explique la fédération nationale ovine dans un communiqué.  Selon les producteurs français, cette dégradation du prix s’explique notamment par l’arrivée de gros volumes d’agneaux en provenance d’Outre‐manche et de Nouvelle‐Zélande.

« Ces agneaux néozélandais qui envahissent nos étals à Pâques affichent des prix cassés qui pèsent sur le marché français et empêchent la remontée traditionnelle des prix, alors qu’ils sont loin d’apporter les mêmes garanties de traçabilité, de fraîcheur et de qualité, que nos agneaux français… », estiment-ils. Ces importations mettraient en péril nos élevages, qui sont « garants de l’entretien de nos paysages et du maintien d’emplois dans nos zones rurales. »

Samedi, les éleveurs ovins seront présents dans les grandes surfaces de plusieurs grandes villes françaises pour faire passer ce message aux consommateurs.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires