Maladies des ovins : Le lait peut transmettre la tremblante

Julien Diependaele

En Grande-Bretagne, une étude menée sur douze brebis atteintes de tremblante mais ne
présentant pas encore les symptômes de la maladie, révèle que cette dernière est
transmissible par le lait. La semaine vétérinaire, qui relate cette étude, précise que le lait issu
de ces brebis a été donné à dix-huit agneaux à génotypes sensible (VRQ/VRQ) et cinq
agneaux témoins nourris avec du lait de brebis saines sont regroupés avec les autres.

Contamination par voie orale à petite dose

En résultat, on note que la muqueuse intestinale de 15 agneaux sur 18 contient la PrPsc
sans signes cliniques. Cette PrPsc est présente dans la muqueuse intestinale de trois
autres agneaux abattus pour maladie autre qu'une encéphalopathie. Chez deux des cinq
agneaux témoins, on retrouve de la PrPSC dans la lymphe située près du tube digestif dix
mois après le regroupement. Chez des ovins à génotype sensible, la transmission de la
maladie par voie orale et par le lait est donc mise en évidence pour la première fois. De
même, la transmission horizontale de la maladie (d'agneau à agneau) se trouve confirmée.
Et il apparaît aussi que la dose infectieuse présente dans le lait d'une brebis infectée suffit
pour contaminer un agneau par voie orale. L'apport via le colostrum n'a pas été évalué. On
peut s'interroger sur le fait de savoir si ces résultats pourront modifier les recommandations
antérieures sur la police sanitaire des petits ruminants et sur le risque associé à la
consommation humaine de lait de brebis ou de chèvre.

Source Réussir Pâtre Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires