Marketing produit : L'agneau du Poitou-Charentes mise sur la qualité

Laurence Geffroy

Parmi les nombreux stands du Salon international de l'alimentaire (Sial), l'agneau du Poitou-Charentes a présenté des découpes non traditionnelles pour souligner sa différence.

Lors du Salon international de l'alimentaire qui s'est déroulé fin octobre à Paris, l'agneau du Poitou-Charentes a bénéficié d'une bonne visibilité parmi les nombreux stands du hall consacré à la viande. Il a présenté des découpes non traditionnelles comme des épaules d'agneau en melon, des médaillons d'agneau, des côtes filet désossé, un gigot raccourci… pour faire connaître le produit auprès des abatteurs. Le travail de découpe a été effectué par un boucher à la retraite, Jean-Louis Gelein et a permis à l'agneau du Poitou-Charentes de se différencier sur ce salon géant de l'alimentation. « Travailler un produit de qualité et donner envie d'acheter, c'est motivant » explique l'ancien boucher. La filière représente 1100 éleveurs, 7 abatteurs, 44 grossistes et 400 points de vente. Avec 80 000 agneaux commercialisés chaque année, c'est l'une des premières marques d'agneaux français en termes de volume. Indication géographique protégée (IGP) depuis avril 2004, elle se distingue des autres bassins de production français par la pratique du pâturage pendant sept mois minimum dans l'année et des agneaux très bien conformés.

Des épaules d'agneau en melon ou des gigots raccourcis ont été présentés. (L. Geffroy)

Des épaules d'agneau en melon ou des gigots raccourcis ont été présentés. (L. Geffroy)

Source Réussir Pâtre Décembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires