Mesures incitatives : Un pack installation pour l'AOC Selles-sur-Cher

L'AOC Selles-sur-Cher manque de lait et les exploitants vieillissent. En effet, dans le Cher, une étude menée par l'Adasea en 2005 montrait que sur les 136 exploitants caprins qui prendront leur retraite dans les dix années à venir, seulement 30 % ont une perspective de reprise de l'atelier caprin. Parallèlement, le fromage Selles-sur-Cher se porte bien et il s'en vend environ 4 % de plus chaque année (748 tonnes en 2006). Seule limite, la filière manque de lait et le collecteur local (Triballat-Rians) aurait besoin de 1,4 million de litres de lait en plus d'ici cinq ans, soit l'équivalent d'environ dix exploitations.

Les nouveaux installés bénéficient de réductions

Pour tenter de redynamiser la production caprine, la chambre d'agriculture du Cher a fédéré les énergies pour accompagner l'installation.
Ainsi, dans les 20 communes du Cher de la zone AOC, un « pack » installation a été mis en place avec les partenaires de la filière caprine.
Les nouveaux installés bénéficient de réductions importantes sur les services du contrôle laitier et du GDS et la laiterie Triballat accorde un bonus de 0,15 €/1000 litres et prend en charge les frais du suivi technique « réussir mon installation ». Les collectivités locales ont également été sensibilisées pour faciliter l'accès au foncier.
Cette démarche se prolonge aussi dans le département du Loir-et-Cher puisque la communauté de communes de Selles-sur-Cher a financé un recensement des exploitations proches de la retraite.

Source Réussir La Chèvre Janvier/Février 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires