Mesures sanitaires : Vaccination volontaire contre la FCO, un enjeu de santé publique

Bien que vacciner son cheptel contre la FCO ne soit plus obligatoire, le ministère de l'Agriculture incite les éleveurs à le faire et publie un guide pratique.

Pour rappel, de 32 000 cas de FCO en 2008, on est passé à 85 cas en 2009 et un seul en 2010. « Nous souhaitons que la vaccination reste massive pour maintenir une pression vaccinale qui limite la circulation virale », a expliqué Jean-Luc Angot, directeur adjoint de la DGAL et chef des services vétérinaires. Le ministère de l'Agriculture incite les éleveurs de bovins et d'ovins à vacciner malgré le caractère volontaire et vient de publier un Guide pratique de la vaccination FCO, téléchargeable sur son site et distribué sur le terrain par les organisations professionnelles.

L'agence nationale de sécurité sanitaire préconise de continuer à vacciner. (DR)

L'agence nationale de sécurité sanitaire préconise de continuer à vacciner. (DR)

Un vaccin bivalent

« La campagne de vaccination passée s'est déroulée dans des conditions satisfaisantes, rappelle Pierre Buisson, du Syndicat national des vétérinaires d'exercice libéral (SNVEL), ce qui a créé des relations d'apaisement entre notre profession et le monde de l'élevage. Pour cette campagne 2010/2011, nous conseillons aux vétérinaires d'être proactifs et d'aller vers les éleveurs ».
La SNVEL et la FNO encouragent les discussions entre les deux parties. Aucun tarif ne peut être négocié de façon collective, mais forts des expériences passées, les éleveurs peuvent s'entendre avec leur vétérinaire sur un tarif horaire.
De plus, les éleveurs peuvent, s'ils le souhaitent, vacciner eux-mêmes. Un vaccin bivalent contre les sérotypes 1 et 8 vient d'obtenir une autorisation de mise sur le marché et sera disponible à partir de janvier. « C'est un plus, une seule injection génère moins de stress » note Pierre Buisson. Mais il rappelle à la profession agricole sa responsabilité dans ce dossier de santé publique : « la résurgence de la FCO serait en effet catastrophique pour l'élevage ».

Source Réussir Pâtre Janvier 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires