Métier de berger : Une mallette pédagogique pour une approche ludique

Patrick Fabre, Maisonde la Transhumance

Un voyage dans le monde pastoral pour les petits… et les grands ! La malle de la transhumance est un outil pédagogique qui apporte des connaissances sur la flore, l'élevage ovin, l'économie du troupeau et de ses productions. De quoi devenir berger en s'amusant.

La malle de la transhumance constitue l'un des premiers outils réalisés par la Maison de la Transhumance de Saint-Martin de Crau dans le cadre d'un ambitieux projet éducatif pour les jeunes, développé autour du mouton, animal emblématique qui n'a pas d'équivalent dans nos cultures, tant sa place domine dans la religion, l'imaginaire et les représentations.
Modèle de relation, la pratique de la transhumance constitue en effet une exceptionnelle entrée en matière pour donner aux jeunes et dans un subtil croisement des connaissances, des repères spatiaux et historiques hautement pédagogiques. Enjeu d'un système à composantes économiques, écologiques, culturelles et sociétales, la transhumance fournit une entrée de choix pour quantités d'approches ludiques et éducatives de découverte et de sensibilisation à l'histoire, l'espace rural, l'environnement ou le développement durable.

Des animations et ateliers pédagogiques fondés sur la pluridimensionnalité de l'élevage ovin transhumant peuvent aisément conduire à la compréhension des mutations sociales, techniques et économiques de l'espace rural. De plus, la mise en évidence des facteurs qui conditionnent le devenir de la transhumance ouvre sur la réflexion beaucoup plus large du futur de nos sociétés dans la part qu'elles accordent à la nature et la culture, ainsi qu'à la relation qu'elles établissent entre l'une et l'autre (il n'est qu'à voir, à ce sujet, les conséquences de la réapparition du loup dans les alpages des troupeaux transhumants pour prendre la vraie mesure des questions soulevées).

Cette malle apporte une sensibilisation à l'espace, à l'élevage et au métier de berger. (DR)

Cette malle apporte une sensibilisation à l'espace, à l'élevage et au métier de berger. (DR)

 

Autour des oeuvres de l'écrivain Jean Giono

La malle de la transhumance a été créée en partenariat avec le Centre Jean Giono, de Manosque. Une exposition itinérante intitulée « Comme une marée. Regard de Jean Giono sur la transhumance » a été réalisée en parallèle.
Les thèmes des bergers et de la transhumance sont récurrents dans la production littéraire de Jean Giono, notamment entre les années 1921 et 1939 (Jean Le Bleu, Le Grand Troupeau, Le Serpent d'Etoiles…). On les retrouve également dans son oeuvre cinématographique (L'Eau Vive, Crésus). Jean Giono aimait à se référer à la civilisation rurale et aux baïles, les chefs des bêtes comme il aimait à les appeler. La pratique pastorale immémoriale qu'est la transhumance a ainsi toujours suscité chez Giono une véritable fascination, au point de constituer un thème emblématique. Dès l'enfance, Giono voyait affluer vers les fontaines de Manosque, au début de l'été, les grands troupeaux transhumant de la Crau vers les Alpes.

Spectacle que l'écrivain évoquera toujours avec une démesure lyrique, comme « une marée » qui déferle, une force lente, énorme, irrépressible, mue par des ordres cosmiques. Transhumer chez Giono, ce n'est pas seulement, comme l'indique l'étymologie du mot, passer d'une terre à une autre, c'est devenir soi-même autre.

L'économie, l'élevage, les soins aux animaux...

De nombreux jeux de la malle comportent ainsi des extraits de textes de Giono, mais également d'autres écrivains méditerranéens ayant abordé le thème du métier de berger. La malle de la transhumance s'inscrit dans un programme pédagogique pluridisciplinaire. Elle apporte un éventail de données, qui vont des chemins de transhumance aux animaux qui gravitent autour du berger, à la flore consommée ou pas par les moutons. Elle évoque l'économie (laine, laitage, peaux et boucherie), l'élevage et les soins (agnelage, marquage, tonte, reproduction), la vie du berger et les pâturages, de la plaine aux alpages… Les jeux s'adressent à différents niveaux scolaires, de la maternelle au collège. Ils sont protégés dans des boîtes ou sacs, leur présentation est aussi élégante et pratique que possible.
Ce souci de présentation incite au respect autant qu'au plaisir de la découverte.
Les propositions d'études et pistes de recherche sont nombreuses grâce aux jeux et objets à découvrir dans le corps de la malle, mais aussi grâce aux supports pédagogiques mis à disposition : CD-Rom, cassettes vidéo, DVD, ouvrages, livret d'accompagnement…

La malle propose des jeux pour les enfants de la maternelle à la cinquième. (DR)

La malle propose des jeux pour les enfants de la maternelle à la cinquième. (DR)

 

Une malle de la transhumancequi transhume !

La malle de la transhumance a été inaugurée en juin 2006 à la mairie de Saint-Martin-de-Crau et au centre Giono. Depuis, elle a été présentée dans de nombreux sites, de la Provence aux Alpes, et bien au-delà. Nombreuses sont en effet les possibilités de valorisation de cet outil : les écoles et collèges, la cible principale, mais également les différentes fêtes de la transhumance, les foires et salon agricoles qui jalonnent les saisons, notamment l'incontournable Salon de l'Agriculture… La valorisation de la malle est souvent accompagnée d'une visite d'un élevage transhumant, de la rencontre d'un berger et de son troupeau, en plaine ou en montagne. Deux exemplaires de la malle sont actuellement disponibles, l'un géré par le Centre Giono, l'autre par la Maison de la Transhumance, en partenariat avec l'Association Chemin Faisan, spécialisée dans la pédagogie de l'environnement.

En savoir plus : www.transhumance.org

Source Réussir Pâtre Février 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires