Note de conjoncture - Secteur de la viande ovine : Hausse saisonnière des prix à l'approche de Pâques.

Office de l'Elevage

En France, en semaine 12, le prix moyen des agneaux de boucherie progresse de 3 centimes, à 5,85 € le kg. Il est ainsi de 2,8 % supérieur à celui de 2008. Il s'agit de la remontée saisonnière en préparation des fêtes de Pâques. Les laitons (agneaux élevés sous la mère), encore peu offerts, commencent à être recherchés pour cette occasion à cause de leur tendreté. Les agneaux Lacaune qui sont des agneaux laitiers à carcasse légère ne correspondent pas à la demande pour Pâques. Sur les marchés, le climat est tendu, les opérateurs craignant de manquer d'agneaux, surtout de laitons. Des opérateurs du Centre viennent s'approvisionner dans le Sud-ouest

Sur les marchés régionaux, les cours sont inchangés dans le Sud-est et dans le Sud-ouest. Par contre, les prix progressent de 10 centimes du kg dans le Nord Pas de Calais et de 5 centimes dans le Centre pour toutes les classes d'agneaux. Les bons agneaux de la classe U de 16 à 19 kg se vendent entre 6,07 et 6,58 € le kg.
Entre février 2008 et février 2009, parmi toutes les viandes, ce sont les achats de viande ovine par les ménages qui ont le plus baissé : 7,5 %, avec des prix en hausse de 3,8 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires