Note de conjoncture - Secteur de la viande ovine : Poursuite de la hausse saisonnière des prix des agneaux.

FranceAgriMer

En France, les fêtes de Pâques qui approchent continuent de contribuer à la remontée des cours. Le prix moyen des agneaux de boucherie est en hausse de 7 centimes, à 6,01 € le kg. Il dépasse ainsi de 5,9 % son niveau de 2008 mais reste de 1,8 % inférieur à celui du début d'année. Le facteur déterminant de cette progression reste le manque d'offres. L'effet de la FCO continue à se faire sentir à travers la hausse de la mortalité dans les troupeaux et la baisse de la fertilité des femelles.

Dans les principaux pays producteurs de l'UE, le manque de disponibilités est le même. A la mi-mars, les quantités exportées en France depuis l'Irlande ont baissé de 10 %, en partie seulement compensées par des apports britanniques. Les abattages au Royaume-Uni sont en retrait de 11 % comparés à ceux de 2008. Les exportations à partir de la Nouvelle-Zélande vers la France sont également réduites de 20 % et les abattages dans ce pays diminuent de 5 % par rapport à 2008.

Sur les marchés régionaux, la situation est comparable à celle de la semaine précédente : hausse de 8 centimes du kg pour toutes les classes d'agneaux dans le Sud-est, de 15 centimes dans le Centre, de 7 centimes dans le Nord pas de Calais. Dans le Sud-ouest les prix sont reconduits en raison d'apports importants d'agneaux Lacaune qui correspondent à la demande de Pâques.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires