PAC 2015 : la télédéclaration pour les aides ovines et caprines est ouverte

S C

PAC 2015 : la télédéclaration pour les aides ovines et caprines est ouverte

Les éleveurs d'ovins et de caprins peuvent dès aujourd’hui télédéclarer leurs demandes d'aides sur le site TelePAC du ministère de l'Agriculture et ce, jusqu'au 2 février prochain.

La télédéclaration des sorties prévisionnelles d’agneaux permet notamment de supprimer l’envoi de la version papier du document en parallèle. Les télédéclarants peuvent également joindre toutes leurs pièces justificatives directement par TelePAC sans être obligés de les envoyer par voie postale.

Lors de la campagne PAC 2014, les taux de télédéclaration ont été de près de 88 % pour les aides ovines (contre 81 % en 2013) et de plus de 93 % pour les aides caprines (contre 85 % de télédéclarations en 2013), soit une très forte progression des déclarations en ligne, d'après le ministère.

En 2014, ce sont plus de 25.000 éleveurs d’ovins et de caprins qui ont pu bénéficier des aides de la PAC pour 130 millions d’euros (source : bilan de paiement SIGC au 31décembre 2014).

Qui peut en bénéficier ?

Les aides ovines et caprines sont ouvertes aux éleveurs détenant au moins 50 brebis ou 25 chèvres éligibles. Les animaux doivent être détenus pendant au moins 100 jours et correctement identifiés. Il est possible de remplacer des brebis ou des chèvres par des agnelles ou de chevrettes identifiées au plus tard le 31 décembre 2014, dans la limite de 20 % de l’effectif engagé.

L'aide ovine de base est conditionnée au respect d'un un critère de productivité minimale fixé à 0,4 agneau vendu en 2014 par brebis. Des aides complémentaires sont également accordées pour les 500 premières brebis de chaque exploitation et pour les élevages

- engagés dans une démarche de contractualisation ou commercialisant leur production dans le cadre d’un circuit court ;

- engagés dans les filières sous signe de qualité ou ayant une productivité supérieure ou détenus par des nouveaux producteurs.

L'aide caprine de base est plafonnée à 400 chèvres par exploitation. Une aide complémentaire est également accordée pour les éleveurs adhérents au Code Mutuel des Bonnes Pratiques d’Élevage Caprin (CMBPEC) ou  formés au Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH).

Dans les DOM, la Prime aux Petits Ruminants (PPR) est maintenue.

Accéder au site  TelePAC

 

Source Ministère de l'Agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires