Petites mais efficaces : Une race locale pour débroussailler les falaises du Cotentin

Damien Hardy

Depuis plus de dix ans, le conservatoire du littoral de la Manche utilise des chèvres des Fossés pour entretenir les landes de la Hague.

A la pointe Nord du Cotentin, les landes courent sur des terrains escarpés jusqu'aux
falaises qui se jettent dans la Manche. Ces terrains, à proximité de l'usine de retraitement
des déchets nucléaires, représentent une valeur écologique que le Conservatoire du littoral
tente de préserver. Gérant 1300 hectares sur la presqu'île de La Hague, les gardes du
littoral craignaient l'embroussaillement de ces milieux. Pour Christelle Bonnissent, garde du
littoral depuis 1999, le choix de la chèvre des fossés s'est imposé de lui-même pour
l'entretien des terrains. Le seul troupeau de chèvres sauvages de Métropole ne se trouve-il
pas sur la falaise de Jobourg ? « La chèvre des fossés nous a paru la plus adaptée pour la
préservation du patrimoine naturel » explique Christelle Bonissent. « Elle est jolie, rustique,
domesticable et adaptée au milieu et notamment à l'humidité » apprécie la garde du littoral.

La chèvre des Fossés est appréciée pour sa rusticité et sa capacité à débroussailler. (D. Hardy)

La chèvre des Fossés est appréciée pour sa rusticité et sa capacité à débroussailler. (D. Hardy)

Très rustiques, ces animaux ne demandent pas beaucoup d'entretien. Depuis 1996, une
soixantaine de chèvres sont placées dans des parcs clos et rentrées pendant un mois à
l'étable au moment des mises bas. Une fois par an, en septembre, les chèvres sont
vaccinées et vermifugées. Le Conservatoire en profite pour couper les onglons et faire des
prises de sang. Sinon, Christelle Bonissent surveille les animaux une à deux fois par
semaine. Une centaine d'hectares sont entretenus par ces chèvres ou, récemment par des
ânes du Cotentin, des moutons Roussins de la Hague ou des Poneys New Forest. En
pâturant la lande, les chèvres des Fossés débroussaillent pour garder le milieu ouvert et
accueillant à la biodiversité. Les parcelles retrouvent progressivement les ajoncs et les
bruyères caractéristiques des landes basses. Ces landes basses créent aussi un bon
pare-feu et évite les incendies comme celui de 2004 où 40 hectares de végétation étaient
partis en fumée.

Contacts

A.S.P. Chèvre des Fossés
• Siège Social : Ecomusée du pays de Rennes La Bintinais 35230 Noyal Châtillon sur Seiche
• Présidente : Karine Guerin La Rotruère 35640 Martigné Ferchaud. Tél. 02 99 47 85 54
e-mail : bruno-et-karine-guerin@orange.fr

Source Réussir La Chèvre Mai-Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires