Pourquoi installer un pédiluve à l’entrée de sa bergerie

Réussir Pâtre Février 2014

Pourquoi installer un pédiluve à l’entrée de sa bergerie
© P. Le Douarin

Plusieurs maladies, dont l’echtyma contagieux, peuvent être contractées à la suite d’une visite d’un intervenant extérieur à l’élevage.

La Dépêche vétérinaire, hebdomadaire s’adressant aux vétérinaires, relate dans son numéro du 11 janvier un cas clinique d’ecthyma contagieux. Après enquête, il est ressorti que l’élevage concerné, indemne de cette maladie jusqu’ici, n’a pas respecté les consignes de biosécurité. L’occasion de rappeler que l’installation d’un pédiluve à l’entrée de sa bergerie est obligatoire si on souhaite protéger son troupeau de maladies venant de l’extérieur.
Le carnet de visites de l’élevage en question a montré qu’un intervenant extérieur, technicien d’une coopérative, est venu sur l’exploitation trois semaines avant l’apparition des symptômes. C’est probablement à la suite de cette visite que les brebis ont été contaminées.

Attention aux achats d’animaux

La Dépêche qui décrit à ses lecteurs les remèdes mis en place, rappelle en conclusion que la protection générale à l’entrée des élevages est trop souvent négligée.
Le pédiluve est l’un des moyens pour lutter contre l’introduction de nouvelles maladies, il protège des agents infectieux qui peuvent être véhiculés par les visiteurs. Pour être efficace, il ne doit pas être installé à l’extérieur de la bergerie ou contenir un désinfectant neutralisé par des matières organiques. Il faut aussi procéder à l’isolement des animaux provenant de l’extérieur. En ce qui concerne l’ecthyma contagieux, les échecs de vaccination sont fréquents et les mesures de prophylaxie sanitaire sont donc primordiales. p

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires