Réglementation : Le fromage fermier n'est affiné que sur l'exploitation

Damien Hardy

A la demande des fromagers fermiers corses, le Conseil d'Etat a décidé de ne plus autoriser l'affinage des fromages fermiers en dehors de l'exploitation.

Un avis du Conseil d'Etat, rendu le 28 octobre dernier, demande de retirer du décret fromage de 2007, la phrase suivante : « cependant, lorsqu'un système d'identification des produits est mis en place, l'affinage des fromages fermiers peut être réalisé en dehors de l'exploitation agricole ». Cette décision fait suite à un recours déposé par l'association corse des producteurs de fromages fermiers Casgiu Casanu qui craignaient un détournement du terme fermier et une confusion dans l'esprit du consommateurs.
Mais en supprimant la possibilité d'affiner des fromages fermiers en dehors des exploitations, le Conseil d'Etat fait des remous dans certaines filières fromagères traditionnelles qui se sont basées sur les affineurs pour se développer. C'est notamment le cas pour les AOP au lait de chèvre de la région Centre, pour le picodon, le chevrotin ou le rocamadour. 60 % des picodons fermiers et 75 % des crottins de chavignols fermiers seraient ainsi affinés hors des fermes de fabrications…

(DR)

(DR)

Nécessaire concertation

A l'avenir, cette situation ne satisfaisant pas tout le monde, les filières fromagères concernées pourraient profiter d'un futur toilettage du décret fromage de 2007 pour imaginer une solution acceptable pour tous. Celle-ci pourrait prendre la forme d'un complément d'étiquette du type « affiné à » ou « affiné en dehors de l'exploitation » ou d'une reformulation du décret qui convienne à toutes les filières.

Source Réussir La Chèvre Janvier / Février 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires