Réinscrire le roquefort dans son territoire

Bernard Griffoul - Réussir Pâtre Novembre 2012

Réinscrire le roquefort dans son territoire
Une approche plus "locale" devrait se dégager du plan de communiction 2013-2016. DR

Rattacher le roquefort à son territoire en y associant les éleveurs, tel est le sens des opérations de communication pilotées par l’interprofession. Les éleveurs, via leur syndicat (FRSEB), se déplacent depuis plus de vingt ans chez les vignerons de Roquefort-des-Corbières, dans l’Aude, pour mener des opérations conjointes de dégustation et vente de leurs produits.
Mais, nouveauté dans la promotion du roquefort, la Confédération générale de Roquefort a participé cet été à trois manifestations locales : les Folies du parc régional des Grands Causses, le championnat national de chiens de bergers, dans l’Aveyron et la finale nationale de labour, dans le Tarn. Dégustations et animations à l’appui, le but était de réins-crire le roquefort dans son territoire.

Plan de communication 2013-2016

« Nous constatons que les touristes de passage dans le rayon de Roquefort ne sont pas toujours conscients qu’ils sont sur le territoire de ce fromage », explique Mélanie Verdellet, responsable de la communication à l’interprofession.
« Un premier pas » dans le sens d’une communication plus locale qui va être évalué avant de graver cette nouvelle approche dans le marbre du plan de communication 2013-2016 en préparation. Des éleveurs ont été associés à ces opérations de communication pour parler de leur métier, du cahier des charges qu’ils doivent respecter et tout simplement faire déguster.
C’est une demande très forte de leur part de pouvoir s’impliquer dans la promotion de leur fromage. « Nous réfléchissons en interne pour trouver le fil rouge de ces interventions qui pourraient être prises en charge par les éleveurs, pour leur donner un vrai rôle dans la communication avec un message structurant », indique Mélanie Verdellet.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 2

marie

que ça dure ! les industriels veulent du regroupement,de grosses unites,50% de production en moins donc 50% de producteur en moins voilà ce qu'on nous a dit lors de la dernière visite en novembre 2012. nous petits producteurs on ne veut plus de nous voila...

Beber12

Vive le Roquefort. c'est une réussite à prendre en exemple pour de nombreuses autres filières de productions: transformation, rémunération, exploitations au format familial, maintien de l'emploi en milieu rural,...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires