Succès des fromages à pâte fraîche en 2013

Réussir Pâtre Mai 2014

Succès des fromages à pâte fraîche en 2013
Fromage au lait de brebis du Berry. © J.-C. Gutner

D’après FranceAgriMer, les achats de fromages de brebis ont progressé l’an passé.

Alors que les Français n’ont acheté en 2013 que 0,6 % de fromage en plus par rapport à 2012, tous laits confondus, ils ont consommé 3,9 % de fromage de brebis en plus. Le chèvre, lui, baisse de 1,1 % et la vache augmente légèrement de 0,7 %. FranceAgriMer qui a analysé  les données remarque également que les consommateurs ont surtout augmenté leurs achats de fromages de brebis en produits hors appellation d’origine protégée (AOP).

La météo a été favorable à l’achat de fromages

L’augmentation est de 9 % pour ceux-ci alors que les produits AOP obtiennent une baisse de 2 %. L’explication serait à trouver du côté de la météo. Les bonnes conditions climatiques estivales de 2013 ont  dynamisé les ventes de fromages à pâte fraîche avec +14,7 % en volume. Les fétas et assimilés ont fait un bond de 16 %.
En revanche, la consommation de roquefort continue de s’éroder en 2013. L’AOP a perdu 5,7 % en volume.

Capture d’écran 2014-05-22 à 17.28.14

Début 2014, cet élan pour le fromage de brebis ralentit avec un recul de 1,5 % par rapport à début 2013. Cependant, on constate une augmentation des achats de pâtes pressées non cuites de 3,6 % malgré un prix d’achat en hausse à 16,76 euros le kilo en moyenne. Mais les achats de roquefort atteignent leur niveau le plus bas depuis 2007 avec - 26 % par rapport à 2013.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires