52 millions de tonnes en 2020 : En Chine, la consommation suivra l'augmentation de la population

Claudine Gérard

Le seul fait de la croissance démographique laisse présager une forte demande de viande de porc en Chine d'ici 2020. Le pays entend satisfaire en grande partie cette demande, mais devra faire face à des difficultés et s'appuyer sur des savoir-faire étrangers.

« La consommation de viande de porc restera globalement stable, à 38 kg par Chinois et par an. Mais la croissance démographique, au rythme de 60 à 70 millions de plus par an, conduira mathématiquement à une consommation de 52 millions de tonnes de porc en 2020. » C'est le point de vue de Ma Chuang, vice-secrétaire général de l'Association des productions animales de Chine (CAA) (1), exposé au cours d'un colloque sino européen le 18 novembre à Hanovre.
Les Chinois aiment le porc. La consommation moyenne est aujourd'hui de près de 37 kg de porc par Chinois et par an, soit 23 % de plus qu'en 2000, et 66 % environ de la viande consommée. Pour satisfaire cette consommation, la Chine compte sur pas moins de 65 millions de « fermes » produisant des porcs. Mais 62 millions d'entre elles ne possèdent qu'un ou quelques porcs. Et, au final, la Chine produit environ 645 millions de porcs par an, avec un cheptel porcin de 470 millions de têtes. Le pays doit aujourd'hui importer environ 530 000 tonnes de porc. Une situation que le gouvernement chinois entend changer. Le pays veut en effet augmenter son autosuffisance et déclare lancer des projets dans ce sens. « Renforcer la R&D, promouvoir les nouvelles technologies, améliorer la conduite d'élevage… », ce sont les pistes proposées par Ma Chuang pour faire face au problème des ressources naturelles du pays et au gaspillage lié au faible niveau technique des élevages. Il calcule qu'une amélioration de la productivité de deux porcelets par truie, aboutissant à 15 porcs produits par truie et par an, pourrait permettre « d'économiser » 6,7 millions de truies, 6,7 millions de tonnes d'aliment et 4 millions de tonnes de céréales par an ! Le pays a ainsi lancé en 2009 un programme de développement génétique, avec un objectif de 50 élevages de sélection devant produire 50 000 cochettes de race pure d'ici 2012, et 100 000 entre 2013 et 2016.

Objectif : autosuffisance

L'objectif annoncé par Ma Chuang est de tenter d'approcher l'autosuffisance. « La Chine est un importateur net de viande de porc, mais, au final, ses importations représentent un faible pourcentage de sa consommation, et il s'agit le plus souvent de sous-produits. » Reste que le développement annoncé devra pouvoir fournir les 52 millions de tonnes de porcs annuels, sans remettre fondamentalement en question la production familiale pour des raisons politiques et économiques. « Vouloir supprimer cette production familiale nécessiterait de créer des élevages capables de produire 62 millions de porcs. » Et le pays devrait alors trouver une solution pour nourrir les populations pauvres des campagnes pour lesquelles cette production est vitale.
Par ailleurs, le développement porcin de la Chine va se heurter à plusieurs problèmes, selon Ma Chuang. Ceux de la sécurité alimentaire et des problèmes sanitaires que la Chine a connu ces dernières années (H1N1, SDRP…). Et aussi ceux liés à l'environnement. Aujourd'hui, la production porcine chinoise est concentrée dans seulement 12 provinces essentiellement au sud-est de la Chine, et le développement serait programmé vers le Nord, plus près des lieux de production de céréales.
Ma Chuang conclut que les sociétés étrangères peuvent trouver des opportunités en Chine par différentes voies : investissements en capitaux, transferts de technologies, mise en place de chaînes complètes de production et leur management…

62 millions de porcs sur 65 millions produits en Chine se trouvent dans des élevages familiaux de très petite taille. (Pierrick Bourgault)

62 millions de porcs sur 65 millions produits en Chine se trouvent dans des élevages familiaux de très petite taille. (Pierrick Bourgault)

 

Statistiques : des chiffres à donner le vertige

Depuis 2009, le CAAA publie les données de l'industrie porcine en Chine. Dernières données 2010 comparées à 2009.
. Cheptel porcin en place : 470 millions de têtes (+ 1,5 %) ;
. Abattages : 645 millions/an (+ 5,7 %) ;
. % de porc dans la production de viande : 63,6 % ;
. Consommation : 37,5 kg/h/an ;
. Nombre de truies : 49 millions ;
. Nombre d'élevages de race pure : 6 096 (3,2 millions de truies ;
. Importations : 528 000 tonnes ;
. Exportations : 82 200 tonnes.

 

Pour en savoir plus

Voir dossier de Réussir Porcs de février 2011. (RP n°179, p. 16 à 24)

Source Réussir Porcs Février 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires