Alimentation animale : Le Gouessant tire les bénéfices du recentrage de ses activités

Dominique Poilvet

En 2010, Le Gouessant a dégagé un excédent de près de 7 millions d'euros, pour un chiffre d'affaire de 511 millions d'euros. « Ce résultat conforte nos choix stratégiques de ces dernières années, à savoir la concentration de notre coeur de métier en amont de la production », analyse Jean Yves Cornec, directeur général du groupe. Pourtant, l'activité aliment porc a baissé de 3 %, à 391 000 tonnes pour l'ensemble du groupe, « dans un marché difficile qui a chuté de 6 % », relativise le directeur. En revanche, les filiales de la coopérative se sont bien comportées : l'Ufab (aliment bio) représente 10 % du chiffre d'affaire du groupe. L'entreprise est leader en France avec 40 % de parts de marché. Bon comportement également d'Agrifaf, « en passe de devenir un leader national », et de Newborn Animal Care (produits nutritionnels). Selon Jean Yves Cornec, la tendance 2010 en aliment porc est positive, avec d'ores et déjà une progression de 10 % du tonnage par rapport à l'année précédente.

Des contrats de progrès

Avec les « contrats de progrès » mis en place chez les éleveurs depuis deux ans, le travail des équipes techniques et vétérinaires porte depuis deux ans sur les améliorations des résultats en élevage. Chez 53 d'entre eux, les progrès réalisés représentent un gain de 36 000 euros par an. Pour la Coopérative, ce travail de fond porte aujourd'hui ses fruits en terme de progression de tonnage d'aliment.
À l'issue de son assemblée générale, Le Gouessant a ristourné 2 millions d'euros à ses 4800 adhérents.

Source Réussir Porcs Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires