Bruno Le Maire au Space : 300 millions d'euros pour les filières animales

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a annoncé lors du Space, une aide de 300 millions d'euros sur trois ans pour le développement de ces filières, ainsi qu'un soutien d'urgence de 30 millions d'euros.

Le ministre a annoncé un plan de développement pour « consolider » les filières laitières, bovines et porcines, mises à mal depuis quelques années en raison de prix bas à la production, crise qui s'est accentuée ces dernières semaines en raison de l'envolée récente des prix des céréales.

« Trois cents millions d'euros sur trois ans (2011-2013) vont être débloqués pour financer ces plans de développement. C'est une somme considérable dans une période de réduction budgétaire comme celle que nous vivons », a souligné le ministre. Ces aides ont fait l'objet d'arbitrages jusqu'à tard hier lundi, a-t-on appris dans l'entourage du ministre.

Versement anticipé d'une partie des aides PAC

Bruno Le Maire a aussi annoncé une aide d'urgence de 30 millions d'euros pour « soutenir les plus faibles, ceux qui ont rencontré le plus de difficultés au cours des mois passés ». Il a aussi annoncé le versement anticipé d'une partie des aides « Politique agricole commune » (PAC), ce qui représente une avance de trois milliards d'euros d'aides versées en avance aux trésoreries.

Par ailleurs, il a annoncé la nomination de Philippe Chalmin, économiste et spécialiste des matières premières, comme nouveau président de l'Observatoire des prix et des marges. Le ministre souhaite donner plus de pouvoir à un organisme qui jusqu'à maintenant n'a pas réussi à faire une vraie transparence des prix de la production à la consommation.

Il a annoncé un « moratoire sur les nouvelles règles environnementales » pour tenir compte de la crise et appelé à une rapide mise en place des dispositions réglementaires pour autoriser les 44 tonnes.

Pour expliquer son refus de visiter le Salon, Bruno Le Maire a fait valoir qu'il se rendait immédiatement à Berlin pour définir avec son homologue allemand la position franco-allemande pour défendre la prochaine PAC.

Bruno Le Maire s'exprimait dans une salle aux accès filtrés, alors qu'à l'extérieur des centaines d'agriculteurs criaient leur hostilité. Photo B.B.

Bruno Le Maire s'exprimait dans une salle aux accès filtrés, alors qu'à l'extérieur des centaines d'agriculteurs criaient leur hostilité. Photo B.B.

 

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires