Chambre d'agriculture de la Mayenne : Maternités collectives : une stratégie de production porcine

Entre 2005 et 2007 en Mayenne, les maternités collectives hébergeaient près d'un tiers des reproductrices des élevages de naissage pur.

Depuis, nous ne disposons plus de statistiques départementales, mais il est certain que leur part a augmenté puisque deux nouvelles sociétés ont vu le jour et qu'une troisième s'est agrandie. En 2008, les maternités collectives en Mayenne représentaient donc un peu moins de 4 000 truies et plus de 100 000 porcelets produits par an.

Ceci rejoint les observations de l'enquête menée fin 2008 par les Chambres d'agriculture auprès de 36 maternités collectives, existantes ou en projet, en Bretagne et Pays de la Loire. En effet, l'intérêt est croissant pour ce système de production puisque environ 3 maternités ont vu le jour annuellement sur cette zone depuis 2005 contre une par an entre 1985 et 2005. En outre, si les engraisseurs sont à l'origine de ce système, de plus en plus de naisseurs engraisseurs font le choix de déléguer la production de porcelets à un naissage collectif.

Maternité collective, pourquoi ?

Cet intérêt prononcé s'explique par de nombreux atouts, qui se traduisent par un taux de satisfaction élevé des associés en place :
- Sécurisation de l'approvisionnement en porcelets, en quantité et en qualité. Les associés pérennisent leur exploitation porcine et bénéficient d'un potentiel de résultats techniques élevé.
- Mutualisation des investissements et économies d'échelle pour les associés qui ne souhaitent pas réaliser individuellement la mise aux normes bien être animal, ne veulent ou ne peuvent pas réinvestir dans les bâtiments de naissage.
- Excellence des résultats techniques : la productivité moyenne est du niveau du tiers supérieur des élevages de naissage vente au sevrage. Ceci est directement lié à l'emploi de main d'oeuvre salariée, compétente et spécialisée.
- Facilitation de la transmission grâce au système des parts sociales.

Quels facteurs de réussite ?

Mais créer une maternité collective nécessite de prêter particulièrement attention à deux facteurs essentiels de la réussite. Tout d'abord, la constitution de l'équipe d'associés : il est indispensable de partager des objectifs communs et d'adopter une vision de naisseur engraisseur.

Ensuite, la gestion de l'équipe de salariés, sur laquelle repose les résultats de l'élevage, nécessite des compétences de manager. Ceci est bien souvent un nouveau métier pour les associés intégrant une société de naissage.

Pour en savoir plus ou si vous démarrez un projet, un guide de réflexion reprenant les points clés mis en avant par les associés en place a été réalisé par les Chambres d'agriculture Bretagne et Pays de la Loire. Un bon de commande est disponible sur www.mayenne.chambagri.fr (tarif brochure - 10 €).

Contact : Anna BORDES - 02 43 67 37 21

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires