Conjoncture : La filière porcine française toujours en difficulté

SC d'après Agreste

Début 2009, le prix du porc charcutier français reste au même niveau qu'en 2008. Les prix élevés de 2008 n'ont cependant pas encore permis de relancer la filière et la production porcine française comme celle de l'Union européenne, devrait encore se réduire.

En France, sur les cinq premiers mois de l'année 2009, le prix du porc charcutier classe E se situe à un niveau équivalent à celui de 2008 et légèrement inférieur à celui de 2006. Il atteint 1,35 €/kg sur le mois de mai 2009. Tout au long de l'année 2008, il s'est maintenu à un niveau supérieur de 11 % au niveau de 2007, année de pic de production qui avait entraîné des prix bas.

Dans l'Union européenne, cette évolution a été similaire dans tous les bassins. Par rapport à 2007, le prix moyen sur 2008 a augmenté de 16 % en Allemagne, de 11 % au Danemark, de 16 % aux Pays-Bas. Toutefois, il est en baisse au début de l'année 2009. Sur les trois premières semaines de mai 2009, le prix moyen européen a atteint 1,44 €/kg, inférieur de 6% au cours de mai 2008.

Le prix couvre juste les coûts de production

En 2009, le coût de l'alimentation animale reste relativement élevé et n'est pas redescendu au niveau de 2007. En février 2009, un écart de 15 % subsiste. Le prix du porc ayant évolué favorablement, les marges des éleveurs se sont améliorées. Toutefois, d'après l'Institut du porc (Ifip), le prix payé au producteur permettrait de couvrir les coûts de production mais pas de dégager suffisamment de marges pour éponger les dettes accumulées depuis 18 mois.

En 2009, la production porcine baisse

Malgré les mesures de soutien du ministère de l'Agriculture et la baisse du coût de l'aliment, la production porcine française (PIB) devrait baisser de 1,6 % en 2009 au vu de la baisse des effectifs porcins observée entre novembre 2007 et 2008. « Le nombre de truies a fortement diminué et l'accroissement des performances d'élevage, hausse de la prolificité et baisse des pertes en engraissement, ne suffira sans doute pas à compenser la baisse de production » analyse Agreste.

Au premier trimestre 2009, la production porcine française est quasiment stable (- 0,3 %) et se situe à 6,5 millions de têtes. Toutefois, les abattages observés en avril ont fortement baissé (- 5 %), conséquence de la baisse des effectifs de porcelets sevrés à l'automne dernier, ce qui annonce une diminution de même ampleur pour la production.

En 2008, la production porcine française s'est située au même niveau qu'en 2007 à 25,6 millions de têtes.

En 2009, baisse de la production porcine (Source Agreste)

En 2009, baisse de la production porcine (Source Agreste)

 

Source Agreste Conjoncture mai 2009

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires