Enquête Agreste Bretagne : Le parc bâtiment porcin breton vieillit

Selon une étude réalisée par le service statistique de la Draaf (1), La part des bâtiments porcins de plus de vingt ans en Bretagne est passée de 55 % en 2001 à 69 % en 2009. Celle des bâtiments ayant moins de dix ans a évolué dans le même temps de 18 % à 10 % ! Ce constat pessimiste est confirmé par les chiffres concernant les rénovations. Seulement 31 % des bâtiments existants ont été rénovés au cours des dix dernières années. Ce chiffre était de 53 % en 2001. Il faut cependant noter que ces statistiques ne tiennent pas compte de la surface moyenne des bâtiments neufs, qui a sûrement augmenté. Cette étude chiffre également le nombre d'exploitations porcines en Bretagne à 6400 en 2008, contre 7700 en 2001, soit une baisse de 17 % en sept ans. Le cheptel breton représente 56 % du cheptel français. C'est dans le Finistère qu'il est le plus important (2,981 millions de têtes), suivi de près par les Côtes-d'Armor. L'Ille-et-Vilaine et le Morbihan se situent aux alentours de 1,3 million de têtes.

Les bâtiments récents (moins de 10 ans) ne représentent aujourd'hui que 10 % du parc bâtiment breton. (DR)

Les bâtiments récents (moins de 10 ans) ne représentent aujourd'hui que 10 % du parc bâtiment breton. (DR)

 

(1) Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt.

Source Réussir Porcs Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires