Entreprises : Fusion de MC Porc et de la Scapp annoncée pour 2009

Sophie Giraud / Pamac

Lors de son assemblée générale qui s'est tenue à Montluçon le 23 mai, la coopérative MC porc a annoncé son rapprochement avec le groupement de producteurs Scapp, basé dans l'Yonne.

La Scapp et MC Porc vont fusionner au 1er janvier 2009. Ce rapprochement répond « à la
nécessaire restructuration de la filière », selon Francis Le Bas, président de MC Porc et «
permettra de constituer un groupe représentatif à l'échelle nationale, avec un million de porc
produits par an, 60 000 truies et 700 adhérents ». Un argument étayé par Gérard Dutois,
directeur de la coopérative, qui, depuis avril dernier, dirige également la Scapp : « Il faut voir
dans cette restructuration, un formidable espoir pour l'élevage porcin du secteur qui pourra
s'appuyer sur des acteurs économiques fiables et représentatifs. » La Scapp (Société
coopérative agricole des producteurs de porcs de Bourgogne Centre Est) regroupe
aujourd'hui 165 adhérents pour un potentiel de 21 000 truies et 330 000 porcs charcutiers.
La fusion permettra donc de faire émerger un important pôle de production : grand Massif
Central et Nord Est de la France. Si la restructuration concernera l'amont, le projet intègre
aussi l'aval.

Francis Le Bas, directeur de MC Porc : « Il nous faut construire une filière avec un amont et un aval forts pour faire face à un marché de la distribution de plus en plus concentré. » (DR)

Francis Le Bas, directeur de MC Porc : « Il nous faut construire une filière avec un amont et un aval forts pour faire face à un marché de la distribution de plus en plus concentré. » (DR)

MC porc est actionnaire à 25 % (1) de l'abattoir Forez Porc de Lapalisse. En 2007, Forez Porc
a abattu 570 000 porcs (fournis à 70 % par MC Porc) et a produit 2 700 tonnes de charcuterie.
Cet outil sera ainsi renforcé par le rapprochement avec l'abattoir Orléans Viandes. La fusion
juridique entre Forez Porc et Orléans Viandes devrait être effective fin 2008. Au terme de cette
fusion, 20 000 porcs devraient être abattus chaque semaine sur les deux sites et 8 000 tonnes
de produits élaborés fabriqués chaque année. Le chiffre d'affaires global généré par ces deux
outils d'abattage est estimé à 150 millions d'euros.

(1) L'autre actionnaire est le groupe Sicarev, qui détient 75 % des parts de l'abattoir.

Pièces jointes

Source Réussir Porcs Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires