"Faisons partager notre passion du porc !" le credo de David Riou

Propos recueillis par Claudine Gérard - Réussir Porcs

David Riou, président de la commission communication CRP-UGPVB. (DR)
« Je rêve de bâtir un projet de communication sur notre métier qui puisse fédérer notre génération de producteurs, et qui ne souffre pas des clivages que nos parents ont connus entre les structures »

Depuis moins d’un an aux fonctions de communication du CRP-UGPVB*, David Riou a déjà « signé » une campagne d’affichage décalée sur le métier d’éleveur de porcs et a été moteur dans le clip des jeunes d’Aveltis qui a eu un grand retentissement au Space.

Un producteur breton engagé pour sa profession

(DR)

David Riou, 30 ans, est naisseur-engraisseur avec 450 truies à Plouvorn, Finistère, et adhérent au groupement Aveltis. Depuis janvier 2011 il préside la commission communication du CRP-UGPVB.

Quelle ligne directrice va guider votre « mandat » de président de la commission communication ? 

Notre objectif est avant tout de valoriser l’image de l’éleveur de porcs et de fédérer tous les groupements de l’Ouest autour de ce projet.

Votre dernière campagne d’affichage, décalée, s’est « limitée » à la Bretagne. Ne serait-ce pas plus judicieux de cibler les grandes villes, y compris Paris, où le déficit d’image est plus important qu’en zone rurale ?
Nous devons déjà pouvoir mutualiser nos efforts avec les collègues de Normandie et des Pays de la Loire. Quant à une communication nationale, nous nous heurtons vite au problème de budget… Nous misons donc sur les retombées nationales (presse, télé) de nos campagnes d’affichage locales, ce qui a d’ailleurs bien fonctionné avec la précédente. 

Plus que l’image des producteurs de porcs, ne faudrait-il pas plutôt travailler sur l’image du « produit porc français ? »

Cette communication « produit » revient tout naturellement à Inaporc, l’interprofession qui rassemble toute la filière, des producteurs à la distribution. Malheureusement, aujourd’hui, le statut de l’interprofession et les aides publiques reçues lui interdisent de communiquer sur l’origine France. C’est très regrettable…
Mais par ailleurs, j’espère pouvoir fédérer notre génération autour d’un beau projet de communication, à l’échelon national. Nous devons trouver nous mêmes les idées, et aller chercher les budgets nécessaires.
Je rêve de bâtir un tel projet qui puisse nous fédérer et qui ne souffre pas des clivages que nos parents ont connus entre les structures. Nous ne sommes plus au temps où l’important était de défendre ses propres intérêts.

Le clip que vous avez réalisé avec les jeunes éleveurs d’Aveltis et qui a connu un tel succès va dans cette ligne ?

Tout à fait. Et nous avons prouvé que nous avons atteint notre but. Outre les quelque 30 000 visites recensées à ce jour, et les commentaires très favorables, nous avons atteint nos trois objectifs initiaux : mettre en avant notre métier, fédérer le groupe jeune autour d’un projet ludique, et profiter du Space pour élargir à un public plus large.

Renouvellerez-vous l’opération l’année prochaine ?

J’aimerais que les autres structures travaillent sur des projets de ce type et que nous soyons capables de nous fédérer autour d’eux. Au sein de l’UGPVB, l’année 2012 sera marquée par une opération « portes ouvertes », avec 25 élevages qui accueilleront le public le même jour (la date reste à préciser), et nous allons nous attacher à proposer des élevages près des grandes villes pour attirer le maximum de citadins. Nous serons aussi présents à Brest 2012, sur le stand Terre et Mer de Bretagne, qui constitue toujours une bonne occasion de communiquer sur notre métier.   

*  Comité régional porcin (CRP) breton et Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB)

Lire aussi : Les jeunes d’Aveltis ont fait très fort !

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

dasa

le probleme du porc n'est il pas son image un produit hyper industrialisé avec de l'hyper medication avant d'essayer de faire passer des vessies pour des lanternes faudrait peut etre redevenir eleveur

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires