Identification : Les tatouages non conformes à l'abattoir vont être pénalisés

Dominique Poilvet

Quelques règles très simples permettent de bien réaliser le tatouage des porcs destinés à l'abattage afin de garantir la traçabilité réglementaire, nécessaire notamment à la démarche VPF.

Depuis le 1er décembre, les non-conformités de tatouage relevées sur les carcasses dans les abattoirs de la zone Uniporc Ouest sont systématiquement signalées sur fond noir sur les bordereaux de pesée-classement. Et depuis le 1er avril, les lots faisant l'objet de certaines non-conformités ne sont plus référencés VPF. Une décision prise par les responsables professionnels des interprofessions et comités régionaux des différentes régions de la zone Uniporc Ouest, qui veulent appuyer la démarche VPF en améliorant le respect des mesures de traçabilité. Une démarche qui intéresse également les abatteurs qui ont tout à gagner à ce que les lots soient bien identifiés pour une valorisation optimale. « Le tatouage des porcs charcutiers rentre dans ce processus d'identification et de traçabilité », soulignent Daniel Piveteau, responsable qualité Uniporc Ouest et Laurie Detrimont, chargée de mission à l'UGPVB.

Une mauvaise identification des porcs à l'abattoir entraîne, depuis le 1er avril, des pénalités (de la suppression de la prime VPF à une pénalité de 3 centimes par kilo de carcasse). (D. Poilvet)

Une mauvaise identification des porcs à l'abattoir entraîne, depuis le 1er avril, des pénalités (de la suppression de la prime VPF à une pénalité de 3 centimes par kilo de carcasse). (D. Poilvet)

Ils soulignent que des tatouages mal réalisés peuvent entraîner une rupture de cette démarche, et, de ce fait, un déréférencement des carcasses. Après une phase de sensibilisation qui a duré quatre mois et un investissement accru des techniciens d'Uniporc Ouest pour remonter les informations aux éleveurs, il n'y avait plus que 4,8 % des lots non conformes en janvier 2008 sur la zone Uniporc Ouest. Ces non-conformités provenaient essentiellement de l'absence du FR, d'une mauvaise position du tatouage sur la carcasse ou encore d'une mauvaise position du FR. Quelques mesures simples à mettre en oeuvre et qui vous sont présentées ici en image permettent de supprimer quasiment tous ces risques de mauvaise identification.

 

Source Réussir Porcs Avril 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires