La perte de compétitivité de la filière bretonne en chiffres

Claudine Gérard - Réussir Porcs Mars 2013

La perte de compétitivité de la filière bretonne en chiffres
Jacques Crolais, directeur de l’UGPVB et du CRP : « La mise sous cloche réglementaire des élevages depuis vingt ans génère des structures d’élevage incohérentes et affecte tous les facteurs de performance. » © C. Gérard

Pour Jacques Crolais, directeur de l’UGPVB et du CRP, plusieurs facteurs menacent la filière porcine bretonne. En voici la liste, chiffres à l'appui :

- une distorsion sociale liée au coût du travail dans les abattoirs de 5 €/porc, soit 75 millions par an pour la filière bretonne ;

- une distorsion fiscale avec l’Allemagne équivalent à 4 € porc, soit 120 000 euros en six ans pour un élevage moyen ;

- une sous activité des abattoirs du Grand-Ouest à hauteur d’environ trois millions de porcs ;

- un commerce extérieur en berne, avec un déficit commercial de 166 millions d’euros en dépit d’un solde positif en volume de 1,2 million de porcs, preuve de la difficulté à chercher la valeur ajoutée ;

- des performances techniques (productivité des truies et kg de carcasse par heure) qui ne sont plus dans le peloton de tête, rattrapées par les Danois et les Hollandais qui ont bénéficié de soutiens pour acquérir un parc de bâtiments cohérents, fonctionnels et performants ;

Capture d’écran 2013-03-14 à 16.46.30

- des investissements qui ne cessent de baisser, stagnant à 211 € truie contre 339 € en 1995 et 518 € en 1992 ;

- un parc bâtiment qui a plus de 20 ans en moyenne.

Jacques Crolais calcule que, en terme de productivité du travail, compte tenu de ce parc bâtiment, les Français sont en queue de peloton.
Il ajoute que, en douze ans, le nombre de naisseurs-engraiseurs est passé de 4000 à 3000 et qu’aujourd’hui, on enregistre chaque année
195 départs à la retraite pour 50 installations.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires