La peste porcine africaine empoisonne la Russie et l’Ukraine

Réussir Porcs Octobre 2012

La peste porcine africaine empoisonne  la Russie et l’Ukraine
En Russie, 23 foyers ont été enregistrés depuis le début 2012. © C. Gérard

De nouveaux foyers se sont déclarés mi-septembre dans le sud de la Russie (région de Krasnodar) et en Ukraine. Dans la région de Krasnodar, elle a été confirmée dans un élevage de 6000 truies qui seront probablement euthanasiées. Un autre cas a été détecté à 25 km dans un élevage de 15 800 porcs. Ce qui porte à 23 foyers enregistrés dans cette région de la Russie depuis le début de l’année. En Ukraine, le virus se propage aussi vers l’Ouest. C’est la raison pour laquelle le pays demande aujourd’hui l’aide de la FAO et de l’Union Européenne pour assister financièrement le ministère et juguler la propagation de la maladie Le gouvernement demande en particulier des équipement de laboratoire (PCR) pour mieux cerner sa propagation et sa possible entrée en Europe.

En Russie, cette épidémie a donné lieu à des protestations d’éleveurs et d’experts qui contestent la véracité des infections déclarées. Ils soupçonnent les autorités vétérinaires de « prendre ce virus comme prétexte pour confisquer les élevages et l’utiliser à des fins commerciales ». Alexander Ageev, député du comité de la Douma d’Etat, accuse les services vétérinaires de ne pas inspecter certains élevages. Et des éleveurs doutent de la réalité de ces cas de fièvre porcine africaine, soupçonnant les autorités de vouloir ainsi « créer un déficit de l’offre et renchérir les prix du porc ». Des accusations considérées comme de la « science-fiction » par les services gouvernementaux.

Source : Pig Progress

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires