La production porcine du Cantal se valorise bien

Dominique poilvet - Réussir Porcs

La production porcine du Cantal se valorise bien
DR

L’entreprise Cantal Salaisons transforme tous les porcs produits par les éleveurs du groupement CAPP en saucissons, jambons secs, pâtés, et saucisses fraîches. « Nous sommes dans une logique de filière, ce qui nous permet d’argumenter auprès de nos clients sur la traçabilité et la qualité des produits, maîtrisées depuis l’alimentation jusqu’à la mise en barquette », explique Jeff Greiveldinger, directeur commercial de Cantal Salaisons. Une origine locale qui met également en valeur l’image traditionnelle du Cantal. « Nos meilleurs arguments de vente sont le terroir et le savoir-faire. »
Et ça marche, à tel point que la filière n’a pas jugé bon de créer une démarche qualité de type Label Rouge ou CCP. « Nos deux marques Cantalou Porc
de Montagne et Le Capelin supportent la totalité de nos ventes. »

Capture d’é

Jeff Greiveldinger, directeur commercial Cantal Salaisons. « Cantal Salaisons valorise uniquement la production des éleveurs CAPP, ce qui permet d’argumenter sur la traçabilité et la qualité des produits. » © D. Poilvet

 L’IGP Jambon d’Auvergne est cependant attendue avec impatience. « Sans cette IGP qui devrait prochainement arriver, n’importe quelle entreprise implantée dans toute la France peut fabriquer un « Jambon d’Auvergne » sans aucun cahier des charges. »

Les filières de vente des produits fabriqués à Cantal Salaison sont multiples : grande distribution, grossistes, bouchers locaux et parisiens, épiceries fines…
« Cette diversité limite le risque de dépendance vis-à-vis d’un client », estime Jeff Greiveldinger.
Les méthodes de vente ne sont pas cependant les mêmes d’une région à l’autre. « Nos produits se positionnent en fond de rayon dans les GMS du Cantal. Mais à Paris, ce sont des produits thématiques, dont les ventes sont scénarisées, si besoin avec les produits des autres productions du groupe Altitude », conclut-il.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires