Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
Le Danemark  victime de la baisse du foncier

Christine Roguet, Ifip : « Pour les Danois, le porc est un secteur économique stratégique dont il faut défendre la compétitivité » © D. Poilvet

Réussir Porcs

30/03/12
Porcs

Le Danemark victime de la baisse du foncier

Pour investir en production porcine au Danemark, les prêts sont accordés en fonction du montant des actifs présentés par l’éleveur. « Le foncier tient une part importante dans ces actifs, puisque le lien au sol est obligatoire depuis les années 80 », explique Christine Roguet, ingénieur à l’Ifip. Or, depuis la crise financière de 2008, le prix des terres s’est effondré de 40 %, après avoir connu une bulle spéculative qui avait renchérit le prix de 60 % en trois ans. Mauvaise nouvelle pour les éleveurs de porcs, dont les crédits d’investissement ont été coupés net à cause de cette déflation. Entre 2007 et 2009, les investissements en porcherie sont passés de 415 millions à 72 millions par an.

1000 élevages de 1000 truies pour 2020

Cependant, les éleveurs danois n’ont pas trop de soucis à se faire concernant la pérennité de leur production. « Pour les pouvoirs publics, le porc est un secteur économique stratégique dont il faut défendre la compétitivité », affirme Christine Roguet. La législation limitant la taille des élevages a récemment été abrogée. Les éleveurs ne sont plus obligés d’être propriétaires du foncier pour investir. Mais cet avenir ne concernera que peu d’éleveurs. « Le concept de 1000 élevages de 1000 truies, c’est pour 2020 », prédit Christine Roguet.

Dominique Poilvet - Réussir Porcs Mars 2012
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h