Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer

31/01/12
Porcs

Les bons cours espagnols du début 2011 n’ont pas comblé les pertes de 2010

Une récente étude menée par SIP Consultors et publiée par Albeitar montre que la situation des éleveurs espagnols reste fragile, malgré un début d’année 2011 qui a bénéficié de cours très supérieurs à ceux des années passées.

Un échantillon de 500 000 truies sert de base de données

Les données publiées par Sip Consultors sont établies d’après une base de données techniques et économiques mises à jour chaque mois et portant sur 500 000 truies (plus de 9 millions de porcs produits).Les auteurs attirent l’attention sur le fait que, pour un prix de marché de 1,223 €/kg vif, le prix perçu par l’éleveur est de 1,16 à 1,17 €/kg vif net.

Le rapport détaillé de SIP Consultors (1) montre que le secteur porcin espagnol a connu des prix de vente du porc nettement plus élevés au cours du 1er semestre 2011 qu’au cours des six dernières années. Le prix du kilo vif s’est maintenu à 1,27 7/kg, contre 1,05 à 1,10 7/kg en moyenne depuis 2006. Les économistes expliquent cette embellie par l’effet du stockage au niveau européen réalisé en début d’année. Les experts prédisaient alors un été plutôt difficile en raison de la remise sur le marché de ces stocks, de températures peu favorables à la consommation, et du pouvoir d’achat des ménages. Ces facteurs expliquent en effet que, contrairement aux hausses enregistrées en Espagne chaque été, le cours soit resté aux alentours de 1,27 7/kg jusqu’en septembre, avec une « traditionnelle » baisse à la rentrée, et un cours qui se maintient aux alentours de 1,22 à 1,23 7/kg, soit 1,16 à 1,17 7/kg net jusqu’en semaine 39.

Forte évolution du prix des matières premières

Mais l’analyse comparée des prix de vente et des coûts de production montre que ce relativement bon niveau du cours du porc n’a pas été suffisant pour compenser la forte augmentation des prix des matières premières, donc des coûts de production.
La situation des éleveurs espagnols est d’autant plus tendue qu’en 2010, les gains réalisés au printemps et en été ont été annulés par la conjoncture du 2e semestre, marquée par la chute du cours du porc et la hausse des matières premières.
Les analystes notent toutefois que pendant ces cinq années de crise, les producteurs ont réussi à améliorer leur coût de production grâce à une meilleure technicité : productivité des truies, diminution des pertes (moins de circovirus), indice de consommation amélioré… Ils chiffrent le gain sur les coûts de production à 0,05 à 0,06 €/kg.
Le rapport conclut que, si la majorité des producteurs espagnols a malgré tout pu faire face à cette conjoncture de fin 2006 à fin 2011, « la situation doit se stabiliser pour assurer une marge « digne » des efforts consentis ».

(1) Albeitar 44/2011

Claudine Gérard - Réussir Porcs Janvier 2012
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h