Les industriels de la charcuterie quittent l'interprofession porcine

Les industriels de la charcuterie quittent l'interprofession porcine
La FICT a décidé de ne pas signer le projet annuel d'accord interprofessionnel (DR)

La fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT) a annoncé qu'elle quittait l'Inaporc, l'interprofession porcine, qui a, explique-t-elle, négligé ses demandes pour un porc de qualité, et dont elle ne peut cautionner les actuelles "stratégies perdantes".

La FICT "ne peut cautionner les stratégies perdantes de l'actuelle interprofession porcine", indiquent les industriels charcutiers traiteurs dans un communiqué. L'interprofession "a négligé les demandes qualitatives de la FICT et ne reconnaît pas les importants efforts d'information aux consommateurs des entreprises de charcuterie".

Aujourd'hui 80% de la viande de porc utilisée par les charcutiers français provient de France, assure la FICT.

"Ce chiffre pourrait encore augmenter s'il n'existait pas de déficit structurel en France sur certaines pièces de porc, telles que les jambons de taille moyenne pour la fabrication du jambon cuit, la viande de coche pour la fabrication des rillettes et du saucisson sec, les boyaux naturels pour les saucisses et les saucissons ou encore les viandes de porcs bio ou rustiques pour leurs différentes qualités gustatives", ajoute-t-elle.

La FICT a donc décidé de ne pas signer le projet annuel d'accord interprofessionnel et "de ne plus participer aux discussions stériles de l'organe politique Inaporc" et demande une refonte de la gouvernance, des objectifs et des stratégies.

Créée en 1924, la FICT représente 295 établissements qui emploient 37.000 personnes et génèrent un chiffre d'affaires de 6,7 milliards d'euros pour une production de 1,2 million de tonnes.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

dll

merci guillaume

AIGLE201

En viande bovine on ne produit pas ce que le consommateur veut, et en porc c'est pareil apparemment; il va falloir mettre de l'ordre dans les organismes qui nous dirige car les perdants ce sont les producteurs et actuellement ça fait très mal.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires