Les prévisions de la Rabobank très optimistes pour le marché mondial du porc en 2012

Claudine Gérard - Réussir Porcs Mars 2012

Les prévisions de la Rabobank très optimistes pour le marché mondial du porc en 2012
La demande mondiale de viande de porc va continuer de croître. © C. Gérard

Le dernier rapport de la Rabobank, établissement financier néerlandais, fait état d’une situation mondiale favorable pour le porc en 2012 avec des cours à la hausse et des prix d’aliments plutôt stables.

De possibles pics des cours à 1,75 €/kg en Europe pour 2012… Voilà une prévision qui ne peut pas laisser indifférent. C’est ce qu’annoncent les économistes de la Rabobank dans leur rapport paru fin janvier(1). Pour ces experts, les perspectives pour l’industrie du porc sont bonnes pour les premiers mois de l’année. Les cours du porc sont annoncés « fermes » pour plusieurs raisons. Les problèmes sanitaires dans différentes parties du monde ne vont pas permettre une forte augmentation de la production mondiale : peste porcine africaine en Russie, fièvre aphteuse en Chine… Mais surtout, la demande chinoise va rester soutenue. Les experts prévoient que l’augmentation considérable des volumes importés en 2011 va marquer le pas (les importations avaient bondi de 80 à 90 % en 2011).

La Chine va rester fortement importatrice de viande porcine

Au final, les importations chinoises pourraient reculer de 18 à 35 %, mais le pays va rester moteur dans le maintien de cours élevés dans le monde. L’Europe bénéficiera d’une parité euro/dollar plus favorable pour ses exportations qui avaient déjà atteint des records en 2011. Selon l’Ifip, de janvier à septembre, les exportations françaises ont dépassé le milliard d’euros. À l’inverse, les prévisions de prix pour les céréales et oléagineux sont plus modérées. Rabobank prévoit une détente sur les prix, mais qui sera sujette aux conditions climatiques. Pour le blé, le retour de la Russie et les bonnes récoltes dans le monde, en particulier aux Etats-Unis et en Australie contribueraient à cette tendance. En revanche, les prix du maïs sont toujours tendus en raison de stocks très bas.

(1) www.rabobank.com/far

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires