Lisier flottant : une technique simple pour réduire les émissions d’ammoniac et d’odeurs en porcherie

Institut du Porc IFIP

Lisier flottant : une technique simple pour réduire les émissions d’ammoniac et d’odeurs en porcherie

Cette technique du lisier flottant représente donc, pour les élevages français, une opportunité technique, économiquement viable, pour respecter les nouvelles contraintes européennes en termes d’émission d’ammoniac.

L’addition d’une fine couche d’eau de 40 l/porc en fond de préfosse avant l’entrée des animaux en engraissement, puis du même volume après le changement d’aliment vers 65 kg de poids vif, contribue à la réduction des émissions d’ammoniac et d’odeurs des porcs à l’engraissement sans effet sur les performances zootechniques de ces animaux. Bien que conduisant à une augmentation du volume d’effluent produit par porc, cette technique peut être mise en place sans modification structurelle des porcheries et pourrait être ainsi applicable à la majorité des bâtiments d’engraissement existants, soit actuellement la majorité du parc bâtiment français. Cette technique du lisier flottant représente donc, pour les élevages français, une opportunité technique, économiquement viable, pour respecter les nouvelles contraintes européennes en termes d’émission d’ammoniac.

Deux salles abritant chacune 60 porcs ont été suivies au cours de 2 bandes élevées en périodes climatiques contrastées. Pour la salle témoin, le lisier est stocké dans une préfosse sur toute la durée d’engraissement des animaux. Pour la salle sur lisier flottant, 40 litres d’eau par porc sont déversés dans la préfosse avant l’entrée des porcelets, puis après la vidange de la préfosse lors du changement d’aliment. L’objectif de ce lit d’eau est d’empêcher la sédimentation de la fraction solide en fond des préfosses et de faciliter l’évacuation des effluents lors des vidanges, tout en permettant la solubilisation de l’ammoniac des urines et fèces. Aucun effet sur les performances zootechniques n'a été observé. 

La réduction d’émission d’ammoniac est  respectivement de 21 et 24% pour les 2 bandes. Aucun effet n’a été mesuré sur l’émission de N2O (gaz à effet de serre). L’émission d’odeurs est réduite de 25% pour une bande par rapport aux émissions de la salle témoin. La technique du lisier flottant permet de réduire les émissions d’ammoniac et d’odeurs des porcheries, sans beaucoup modifier les bâtiments, ni nécessité d'investissements importants en équipements ; elle s’avère donc efficace et a l’intérêt d’être adaptable au parc de bâtiments existants.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires