Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Accentuation de la baisse des cours en France mais grande stabilité en Europe.

FranceAgriMer

Au niveau communautaire, la semaine s'est traduite par une grande stabilité des cours. Les cotations sont en effet reconduites dans les grands pays producteurs : au Danemark à 1,32 €/kg vif, en Espagne à 1,31 €/kg, en Allemagne à 1,56 €/kg, aux Pays-Bas à 1,19 €/kg.

Si l'Espagne a des cours similaires à ceux de 2008 à la même période, les références des autres pays sont en baisse sur un an : la cotation en Allemagne, toujours pénalisée par un manque de fluidité des ventes à l'exportation, baisse de 7,8 %, aux Pays-Bas elle chute de 13,1 %, et en Belgique de 13,7 %.

Au Marché du Porc Breton de Plérin, le cours des porcs charcutiers a baissé de 5,6 centimes sur la semaine 30, à 1,23 € le kg. Les demandes, intérieure et à l'exportation, sont peu soutenues, poursuivant la baisse régulière des cours, observée depuis 4 semaines. Fait inhabituel en cette période estivale, excepté l'épaule, les pièces et notamment la longe, se valorisent assez mal actuellement.

Dans la zone Uniporc Ouest, les abattages ont été, en semaine 29, de 381 212 porcs avec un poids moyen se réduisant de 20 grammes, à 90,87 kg. En semaine 30, les abattages sont estimés à 381 692 porcs avec un poids moyen similaire à celui de la semaine précédente. Cette stagnation d'un poids moyen est représentative du manque actuel de fluidité du marché.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires