Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Baisse des cours dans l'U.E. sauf reconduction en France et en Allemagne.

FranceAgriMer

La tendance baissière se poursuit sur les marchés européens en semaine 42. Seuls, les cours allemands sont stables à 1,35 €/kg, tous les autres pays affichant des baisses. les cours se replient de 3 centimes aux Pays-Bas à 1,01 €/kg vif et en Belgique à 1,27 €/kg. Le prix d'acompte danois a été établi à 1,16 €/kg, soit une nouvelle révision à la baisse de 2 centimes. Les cours italiens baissent de 4 centimes à 1,26 €/kg. Dans la péninsule ibérique, le cours espagnol se replie de 3 centimes pour s'établir à 0,97 €/kg vif, le cours portugais baisse de 2 centimes à 1,42 €/kg.

Après avoir chuté de 18,5 % depuis début septembre, le cours au Marché du Porc Breton de Plérin est resté stable, cette semaine, à 1,01 €/kg et demeure donc légèrement supérieur à la barre symbolique de 1 €/kg. A classification égale, le cours français est légèrement plus bas que ceux des autres pays européens. Selon le panel TNS, en comparant la période du 29 décembre 2008 au 4 octobre 2009 à la même période en 2008, la consommation de viande porcine par les ménages a progressé de 0,5 %, avec un prix inférieur de 2,7 %. En octobre, de nombreuses promotions en GMS ont permis de renforcer la consommation intérieure, le manque d'exportation étant toujours aussi pénalisant pour l'écoulement de la viande porcine française et européenne.

Dans la zone Uniporc Ouest, les abattages ont été, en semaine 42, de 379 882 porcs, avec un poids moyen qui s'alourdit de 160 grammes à 91,62 kg. La baisse de 15 000 porcs par rapport à la semaine dernière est liée à la grève des services vétérinaires dans les abattoirs le 12 octobre qui a entraîné un ralentissement de l'activité d'abattage. Elle a été compensée par une hausse des abattages les jours suivants et notamment en semaine 43, où ils sont estimés à 412 308 porcs avec un poids moyen en progression de 100 grammes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires