Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Baisse des cours dans les principaux bassins de production européens.

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE le marché allemand où les prix reculent de 6 centimes, à 1,43 € le kg, en raison d'apports plus importants que prévus et d'une demande décevante, entraîne un mouvement presque général à la baisse des cours. Elle est de 4 centimes aux Pays-Bas, à 1,06 € le kg, de 5 centimes en Belgique, à 1,05 €. Seuls les prix danois progressent de 3 centimes, à 1,25 € le kg. En Espagne, les cours sont inchangés, à 1,175 €. L'offre d'animaux est en baisse mais il reste trop de viande congelée disponible à cause des abattages record de ces dernières semaines et des difficultés à l'exportation.

A classification égale, les prix s ‘écartent à nouveau. Le prix espagnol reste directeur sur le marché communautaire, de 6 centimes supérieur au cours français, dépassant lui-même d'autant le prix allemand. La référence danoise est à -18 centimes comparée au prix espagnol.

A Plérin la cotation enregistre un recul significatif de 5,9 centimes sur la semaine, à 1,213 € le kg. La consommation intérieure ne décolle pas. Les volumes d'abattage (387.392 porcs d'un poids moyen stable à 91,57 kg) sont maintenus grâce au stockage des pièces (longes et épaules). La concurrence provoque des baisses marquées sur les marchés à l'exportation européens (- 15 centimes sur les longes destinées au marché britannique et sur les jambons expédiés en Italie).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires