Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Des cours communautaires orientés à la baisse.

Office de l'élevage / DEP

Dans le Nord de l'UE, les cours sont nettement orientés à la baisse, malgré des volumes importants à l'exportation vers la Grèce, l'Italie ou les pays déficitaires de l'Europe centrale. La correction du cours allemand (-6 centimes, à 1,47 € le kg) reflète une situation de marché contradictoire, avec, à la fois, des volumes record à l'abattage (993 887 porcs), une forte demande et une pression à la baisse sur les cours. Pays-Bas et Belgique suivent ce mouvement de repli, avec -4 centimes, à 1,12 € le kg et -5 centimes, à 1,05 €. Le cours espagnol est stable, à 1,032 € le kg: offre et demande sont équilibrées mais à niveau élevé.
La chute du cours allemand entraîne une correction des écarts de prix, à classification égale. Il reste directeur sur le marché communautaire, avec +6 centimes sur le prix français, +9 centimes comparé au prix espagnol et +13 centimes par rapport à la référence danoise.

La cotation à Plérin recule de 1,5 centime sur la semaine, à 1,169 € le kg. La demande sur le marché intérieur est bonne, le niveau des abattages toujours élevé, soit 412 493 porcs d'un poids moyen de 91,79 kg. Les abattages devraient diminuer, avec le ralentissement de l'activité et des exportations pendant les fêtes, et se situer autour de 405 000 animaux, d'un poids en baisse sensible, signe de la fluidité du marché.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires