Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Des prix stables dans le Nord de l'UE, en baisse dans le Sud :

Office de l'Elevage

Dans le Nord de l'Europe, les volumes abattus sont globalement en baisse pour la deuxième semaine de l'année. Ce recul pourrait être la confirmation du repli annoncé de la production, mais le froid a favorisé les ventes qui restent bonnes. Cette situation fait que les cours sont fermes en Allemagne, à 1,36 € le kg, en Belgique, à 0,98 € et aux Pays-Bas, malgré une offre encore abondante. Ils sont par contre en baisse de 3 centimes au Danemark, à 1,15 € et de 2,5 centimes, à 0,955 € en Espagne. Dans ce pays la préoccupation première de la filière est d'éliminer les retards accumulés durant les fêtes. Pour la semaine à venir les mises en marché de porcs devraient augmenter de 6,4 %. Le poids des animaux se situe en moyenne à 109 kg, en hausse de 700 gr.
A classification égale, le cours allemand reste directeur sur le marché communautaire, avec un écart de +5 centimes sur le prix français, lui-même à +3 centimes comparé aux références espagnoles et danoises.

La cotation à Plérin est pratiquement stable (+0,1 centime), à 1,081 € le kg, avec des abattages en semaine 03 toujours élevés : 422 142 porcs d'un poids moyen de 92,69 kg (en baisse de 170 gr). Ce volume est largement supérieur à celui de la même période de 2008, à un moment où le secteur bénéficiait de restitutions et d'aides au stockage privé. Les prévisions pour la semaine 04 portent sur 415 000 porcs abattus, signe que le flux commercial à l'exportation reste actif. Mais tant que l'offre est suffisante dans un contexte communautaire de stabilité des prix, les abatteurs peuvent faire pression sur les cours.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires