Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Des prix stables dans les grands bassins de production de l'UE :

Office de l'élevage

Dans les principaux bassins de production communautaires, les offres restent suffisantes et les prix sont reconduits. La fluctuation et l'instabilité des monnaies dans certains pays de l'Est rendent les courants d'exportation difficiles. Le cours allemand est inchangé à 1,36 € le kg, avec une offre facilement absorbée par le marché. Le prix espagnol est lui aussi stable, à 0,955 € le kg, avec des poids en vif en hausse dans les zones où les grands intégrateurs ont du mal à gérer les retards d'enlèvement. Le prix est également reconduit au Danemark, à 1,13 € le kg. Par contre, il recule de 2 centimes aux Pays-Bas, à 1,03 € le kg.
A classement égal, le cours allemand reste directeur sur le marché communautaire, avec 5 centimes de plus que le prix français, lui-même de 3 centimes supérieur à la référence espagnole et de 8 centimes au prix danois.

A Plérin le cadran progresse de 0,5 centime sur la semaine, à 1,085 € le kg. Cette hausse est sans doute la conséquence du volume d'abattages réduits (398 648 porcs d'un poids moyen de 92,33 kg) en raison des perturbations dans les services vétérinaires. Au mois de janvier dernier la moyenne des abattages à 400 000 porcs est supérieure à la production. Le poids moyen devrait passer en dessous de 92 kg. Selon les abatteurs, la vente des pièces, en particulier la longe, est difficile et les marchés à l'exportation sont très concurrencés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires