Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Hausse généralisée des cours dans les bassins européens

Office de l'Elevage / DEP

Dans un contexte de moindres disponibilités, la tendance à la hausse des cours se confirme dans tous les principaux bassins de production européens. Dans le même temps la demande reste soutenue, surtout à l'exportation . La plus forte hausse est enregistrée en Espagne, avec 3,5 centimes, à 1,145 € le kg. Depuis près de 2 mois les poids baissent de 300 à 500 gr par semaine ; les volumes d'abattages sont maintenus en raison de sorties anticipées d'animaux. En Allemagne, malgré uns consommation hésitante, les cours progressent de 2 centimes, à 1,43 € le kg. Aux Pays-Bas et au Danemark les prix suivent le mouvement allemand, avec des hausses respectives de 1 et 3 centimes, à 1,05 et 1,17 € le kg.
Avec la remontée généralisée des cours, les écarts de prix entre pays persistent. A classification égale, les prix espagnols sont supérieurs de 7 centimes aux prix allemands et de 15 centimes à la référence française.

La cotation à Plérin est à nouveau en hausse de 6 centimes sur la semaine, à 1,212 € le kg. L'activité d'abattage en semaine 09 porte sur 401 705 porcs d'un poids moyen stable à 91,40 kg (et des prévisions pour 396 800 porcs). Les volumes abattus reculent de 10 000 porcs par semaine depuis 15 jours comparés au début de l'année. C'est le début du repli saisonnier de l'offre alors que la demande est bonne. Avec le mouvement de hausse des prix qui devrait se poursuivre dans l'UE, l'approvisionnement en porcs vivants devient attractif pour les abattoirs allemands et espagnols, ce qui réduit encore l'offre sur le marché intérieur.
Les hausses de la semaine précédente ont pu être répercutées sans difficulté en aval sur les pièce de découpe.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires