Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Hausse sensible des prix dans tous les bassins communautaires :

FranceAgriMer

Sur l'ensemble des principaux marchés communautaires les prix sont en hausse sensible. Cela tient à la baisse des disponibilités mais aussi à des conditions météorologiques qui favorisent la demande en viandes à griller. En Allemagne où l'offre est limitée et la demande active, le prix remonte de 5 centimes, à 1,52 € le kg. Dans les autres bassins, les prix suivent ce mouvement de hausse, avec + 4 centimes aux Pays-Bas (à 1,16 €), + 3,5 centimes en Belgique (à 1,408 €) et + 2 centimes au Danemark (à 1,26 €). En Espagne, le prix progresse de 2,3 centimes, à 1,12 € le kg, avec une activité d'abattage pourtant en hausse de 7 %. Le mois de mai est celui où les fabricants achètent de la viande puisque théoriquement la production doit baisser et les prix remonter.
Le cours allemand est redevenu directeur sur le marché communautaire, avec + 3 centimes sur la référence espagnole et + 10 centimes sur le prix français.

A Plérin la hausse est moins prononcée qu'ailleurs : +0,9 centime sur la semaine, à 1,204 € le kg. Les ventes de grillades à cause du beau temps activent le commerce de la viande fraîche. En semaine 21 (semaine à 4 jours d'activité) les abattages portent sur 341 862 porcs ‘un poids moyen de 92,31 kg (-160 gr). Malgré les retards d'enlèvement, l'offre est largement suffisante pour les besoins . Près de 410 000 porcs devraient être abattus seront abattus en semaine 22. La hausse des cours étrangers est favorable aux exportations française.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires