Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Situation contrastée dans les grands bassins de l'UE.

FranceAgriMer

Au niveau communautaire, la semaine se caractérise par une baisse inattendue du prix allemand. Elle est de 5 centimes, à 1,47 € le kg, annulant ainsi la hausse du même ordre de la semaine précédente et qui pouvait paraître trop brusque. Elle souligne la fragilité du marché allemand, toujours confronté à des offres importantes et aux difficultés d'exportation vers les pays de l'Est. A 1,14 € le kg, le prix néerlandais suit le mouvement allemand, avec un recul de 2 centimes. Le cours au Danemark progresse de 3 centimes, à 1,29 €. Le prix en Espagne augmente dans la même proportion, à 1,15 € le kg. La baisse du poids ( 850 gr) contribue à cette revalorisation. Mais cette situation de soubresaut des prix dans l'UE rend leur évolution incertaine.
A classification égale, le cours espagnol redevient le plus élevé sur le marché communautaire. Le cours allemand se situe à 4 centimes, le prix français à 69 centimes et la référence danoise décroche à - 06 centimes.

A Plérin, la cotation progresse de 0,4 centime sur la semaine, à 1,208 € le kg. Le marché intérieur se caractérise par un très bon niveau de demande (abattage de 417.925 porcs d'un poids moyen de 92,28 kg) avec une bonne valorisation de certaines découpes de saison. Les disponibilités en élevage restent suffisantes pour permettre aux abatteurs de peser sur les prix d'achat.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires