Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Stabilité des cours dans les principaux bassins de production de l'UE.

FranceAgriMer

C'est la stabilité des cotations qui prédomine dans les principaux bassins de production européens. L'offre est adaptée à l'activité d'abattage des abattoirs qui se préparent à deux nouvelles semaines d'activité réduite en raison des jours fériés. Sur les marchés intérieurs, la demande est tributaire des aléas climatiques. A l'exportation, même si elle est là, la reprise reste difficile à cause des problèmes monétaires des pays de l'Est de l'UE qui demeurent.
Le prix est reconduit en Allemagne, à 1,46 € le kg, avec une offre limitée mais qui correspond à la demande. Il est reconduit à 1,21 € au Danemark, en légère hausse de 1 centime aux Pays-Bas. La référence espagnole est inchangée pour la sixième semaine consécutive. Les jours fériés qui se succèdent ne sont pas favorables à une évolution du prix.

A Plérin, la cotation est pratiquement stable (- 0,1 centime), à 1,20 € le kg. Les abattages en semaine 17 sont importants, par anticipation de la semaine à 4 jours d'activité qui suit : 408.795 porcs d'un poids moyen de 92,22 kg (+ 80 gr). La demande en viande fraîche est satisfaisante. Le beau temps pourrait stimuler la consommation. A l'aval, les pièces de découpe sont revalorisées. Le jambon ne l'est que peu. Des pays comme les Pays-Bas, la Belgique et l'Espagne sont demandeurs de porcs vivants.
A ce jour, on n'a aucun recul sur l'incidence éventuelle de la « nouvelle grippe » (épidémie de grippe porcine au Mexique) sur la consommation de viande porcine. Les annonces de cas probables d'infection par le virus commencent à se multiplier en Europe (France, Espagne, Allemagne, Autriche pour l'instant). L'interdiction des importations de viandes américaines (les importations de viandes dans l'UE proviennent essentiellement des USA et du Chili) par la Russie, la Chine et l'Ukraine, notamment, pourrait modifier les flux commerciaux.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires