Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Stabilité des prix dans le Nord de l'UE, hausse sensible en Espagne.

Office de l'Elevage

Dans les grands bassins de production communautaires, la situation de marché reste contrastée, avec toujours l'incertitude sur la reprise des échanges avec les pays de l'Europe orientale dont les monnaies s'affaiblissent. Le cours allemand est stable, à 1,36 € le kg, malgré la baisse de la production. Le prix danois l'est aussi, à 1,10 € alors que l'offre s'est réduite de 15 % en février. Pour éviter des flux trop importants d'animaux vivants vers l'Allemagne, le cours aux Pays-Bas progresse de 3 centimes, à 1,02 € le kg. Pour la 3ème semaine consécutive, le prix en Espagne est en nette hausse, de 4,5 centimes, à 1,085 € le kg, avec une baisse de poids de 390 gr carcasse, confirmant le recul de l'offre.
A classification égale, le prix espagnol est directeur, avec +5 centimes sur le prix français, lui-même à + 3 centimes sur le cours allemand. La référence danoise est largement décrochée, à -19 centimes par rapport au prix français.

A Plérin, la cotation est pratiquement stable sur la semaine (+ 0,3 centime), à 1,161€ le kg, avec un volume d'abattage de 389 860 porcs d'un poids moyen de 91,99 kg, en hausse de 100 gr. Cette augmentation du poids des animaux signifie que les abattages sont inférieurs aux flux de production. Le marché, malgré les promotions actuelles de viande fraîche, connaît un réel problème de valorisation des pièces de découpes. Sur les 2 premiers mois de l'année, la production est en recul de 1,2 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires