Nouvelle filière «Porc Citoyen» : Consommez local et citoyen !

Didier BOUVILLE

Nouvelle filière «Porc Citoyen» : Consommez local et citoyen !

Porc Citoyen» est le nom d'une nouvelle filière innovante rassemblant des éleveurs de porc de l'Aveyron, du Tarn, de la Corrèze et du Cantal soucieux de prendre en main le contrôle et la distribution de leurs produits commercialisés dans des GMS. Ils communiquaient récemment à Sébazac, près de Rodez.

Sept éleveurs (pour l'heure), et un distributeur (Leclerc) se sont engagés dans une démarche innovante et citoyenne de commercialisation, appelée «Porc Citoyen». Selon Laurent Noyé, seul Aveyronnais parmi les sept associés, «cette initiative garantit aux consommateurs d'acheter des produits locaux qui respectent à la fois les normes environnementales, sanitaires et de qualité tout en maintenant l'activité agricole sur le territoire». Pour le président de la section porcine de la FDSEA, «il est temps de sortir de l'affrontement avec la distribution, pour travailler dans la transparence, dans le sens de prix rémunérateurs». Avec la filière Porc Citoyen, le producteur choisit son abattoir, son transformateur et s'implique dans la commercialisation et la communication de son produit.
«Nous vendons nos porcs en entier, toutes les pièces de la carcasse sont commercialisées». Valoriser les circuits courts va par ailleurs dans le sens de la protection de l'environnement, avec une gestion des flux qui limite les transports.

Macaron «Porc Citoyen»

Les barquettes sont identifiées par un macaron «Porc Citoyen». Elles étaient distribuées en dehors du rayon viande, au Leclerc de Sébazac. «C'est volontaire pour distinguer ces produits des autres, qui ne sont pas non plus sur les mêmes prix» indique Didier Perrin, responsable des achats. «C'est une démarche qui m'a plu» dit-il, «la communication sur un produit est intéressante aussi pour nous, car nous souhaitons mettre en valeur les productions agricoles locales. Nous avons en projet la création d'un club qui a cet objectif, nous allons envoyer un courrier dans ce sens aux producteurs locaux».

«Gagnant-gagnant»

«Nous sommes tous préoccupés par le maintien d'une production porcine dynamique locale et qui a de l'avenir» clame Jean Laurens, président de la Chambre d'agriculture. «Cette démarche est intéressante. Dans le débat national entre les producteurs et la distribution, on a dit beaucoup de choses récemment... Mais il faut travailler intelligemment avec une relation «gagnant-gagnant», c'est un plus pour le producteur et le distributeur qui recherche une image locale.

Pur porc

Et la qualité dans tout cela ? «C'est l'autre point fort de la démarche car nos produits sont encadrés par un cahier des charges que nous imposons à tous nos partenaires. Nous vendons notamment de la saucisse traditionnelle exclusivement pur porc». Les excellents retours des consommateurs attestaient de l'intérêt du produit lors des séances de dégustation animées par les producteurs !

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires