Pathologies porcines : L'afssa modélise l'infection des porcs par le PCV-2

Claudine Gérard et Dominique Poilvet

Une modélisation de la dynamique d'infection intra-troupeau du circovirus porcin de type 2 démontre que les vaccins retardent nettement le processus infectieux.

Pour justifier les causes de déclenchement de la maladie d'amaigrissement du porcelet, l'une des hypothèse les plus souvent retenues est la modification de la dynamique d'infection, induisant une augmentation du nombre d'infections précoces. Une modélisation réalisée par Nicolas Rose de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) démontre les effets positifs des vaccins truies et porcelets sur la dynamique d'infection PCV-2. La vaccination des truies diffère le processus infectieux en fin de post-sevrage. L'immunité passive acquise par les porcelets suite à cette vaccination permet de limiter le nombre d'infections précoces.

La vaccination des porcelets à 4 semaines d'âge agit de manière différente. Elle permet l'acquisition d'une immunité active. Cette immunité ne protège pas entièrement les porcelets contre l'infection. Cependant, elle en réduit l'impact en termes de transmission et diminue ainsi le nombre total d'infections.
Par ailleurs, cette modélisation confirme les effets importants des pratiques d'élevages sur la dynamique d'infection PCV-2. Le faible nombre d'adoptions (15 % des portées au maximum) diminue les risques d'infections précoces. La présence de grandes cases en post sevrage favorise la propagation rapide du virus. Le fait de regrouper les porcs en petites cases diminue significativement le risque d'infections précoces.
Quel que soit le protocole de vaccination utilisé (truies ou porcelets), l'application des pratiques d'élevages préconisées dans la lutte contre la Map améliore l'efficacité vaccinale. Cependant, le modèle démontre que les vaccinations combinées des truies et des porcelets semblent s'additionner pour limiter fortement le nombre de d'infections. Dans ce cas, l'influence de la conduite est plus limitée.

 

Pour en savoir plus

Compte rendu des Journées de la recherche porcine (JRP 2009 p 185-190)
Nicolas Rose, Afssa Ploufragan
n.rose@afssa.fr

Source Réussir Porcs Mars 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires