Porc : Pas de trêve de Noël dans la baisse des cours

A la fin 2009, les cours du porc ont continué de baisser sur le marché du porc breton de Plérin, ramenant le cours du porc à 1,011 € en prix de base. A l'étranger, les cours se maintiennent à un prix supérieur.

« Alors que les cours étrangers leaders (Allemagne, Espagne) avaient fixé le cours du porc pour respectivement 3 et 2 semaines, alors que ces références de prix sont supérieures au cours breton, les abattoirs ont maintenu la pression sur le cours du porc durant les deux séances de la semaine de Noël» analyse le Marché du Porc Breton dans sa lettre hebdomadaire. La dernière semaine de décembre, les cours ont chuté de 1,3 cent, ramenant le cours du porc à 1,011 € en prix de base.

Baisse des effectifs

En terme de quantité d'abattage, l'activité du mois de décembre 2009 est en baisse de 2,1 % par rapport à décembre 2008. Une baisse de production qui sera un atout si elle se confirme. Les derniers chiffres sur les consommations d'aliment du bétail (publiés par le SNIA/Coop de France Nutrition animale) vont dans le sens d'une baisse des effectifs. Les consommations d'aliment truie sont en baisse de 6,2 % en cumul novembre 2008 / octobre 2009, les consommations d'aliment porcelets en baisse de 6,9 % de juillet 2009 à octobre 2009, les consommations d'aliment porc charcutier suivent la même tendance à - 7,3 % de juillet 2009 à octobre 2009.


L ‘écart se creuse avec les Espagnols et les Allemands


Les cours espagnol, danois et allemand étant les mêmes que les références de la semaine précédente, la baisse de 1,3 cent au MPB augmente l'écart entre les prix espagnol, allemand et français, réduit l'écart avec le Danemark dont le cours s'est effondré durant les 15 derniers jours.

Depuis le début juillet, la baisse du dollar a pénalisé les exportations européennes. Depuis le plus haut du 25 novembre 2009, l'évolution de l'euro par rapport au dollar handicape un peu moins les européens (1 € = 1,438 $). Cela n'est pas pour la période très significatif car l'activité est au ralenti pour quelques semaines.

 

Source Lettre hebdomadaire MPB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires