Production porcine : Stéphane Le Foll estime « possible » la hausse de 25 centimes par kilo

MB avec AFP

Production porcine : Stéphane Le Foll estime « possible » la hausse de 25 centimes par kilo

Alors que les éleveurs de porcs se mobilisent depuis hier afin de faire entendre leur voix au sujet des prix de vente de leur production, le ministère de l’Agriculture souhaite œuvrer en leur faveur.

Depuis hier et jusqu’à aujourd’hui les éleveurs de porcs organisent des actions pour demander une revalorisation du prix de vente de leur production. Ainsi, c’est dans une trentaine de département, et particulièrement ceux de l’Ouest de la France que les producteurs inspectent les cargaisons des camions et les étals des supermarchés pour contrôler l’origine de la viande.   « Le porc est certainement la production la plus en difficulté en France », a estimé Jean-Michel Serres, président de la Fédération nationale porcine (FNP) avant d’expliquer : « Il manque 25 centimes du kilo carcasse pour que nos activités soient rémunératrices. Ce n’est pas un problème de compétence des éleveurs, mais depuis l’explosion des cours des céréales en 2007, les difficultés de trésoreries s’accumulent ». Une hausse de 25 centimes d’euros le kilo qui se traduirait par 3 à 4 centimes d’augmentation sur le prix à la consommation d’une tranche de jambon cuit et de 7 centimes sur une côte de porc, toujours selon la FNP. « On voit des prix de promotion qui n’ont rien à voir avec la réalité et qui représentent des volumes de vente importants », poursuit Jean-Michel Serres.

Face à cette mobilisation des éleveurs, soutenus par la Fédération nationale porcine, la FNSEA ainsi que les JA ; Stéphane Le Foll a annoncé que le ministère de l'Agriculture œuvrera auprès des acteurs de la filière porcine pour les "forcer" à revaloriser le prix payé aux producteurs. En effet, le ministre juge « possible » d’atteindre 25 centimes de hausse par kilo. Il a également déclaré sur France Info « Je vais organiser et forcer chacun dans la filière à faire en sorte qu'on augmente le prix, c'est ce qu'on a fait sur le lait, mais ce sont des acteurs commerciaux privés qui sont en jeu ».

Après les producteurs laitiers ce sont donc aux éleveurs de porcs de vouloir faire entendre leur parole par rapport aux prix de production. Ils demandent également que toute la filière généralise le logo Viande porcine française. Mais elle est divisée sur le sujet de l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes. Les éleveurs et les abattoirs y sont largement favorables tandis que les charcutiers - qui utilisent 20% de viande de porc étrangère pour leurs préparations - y sont opposés.

Publié par MB avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 7

AVI51

@kiki60
tu dois etre plus du coté consommateur que producteur, donc tu dois savoir que le consommateur cherchera toujours (disons dans 90% des cas) le prix le moins cher avec éventuellement le made in france pour avoir bonne conscience, la production fermiere ne sera qu'un marché de niche.
Il ne faut pas toujour écouter le citoyen, il subit une mutation génétique en entrant dans les grandes surfaces : il devient un chercheur de bas prix!
Je suis producteur de poulet de chair, c'est une production très technique qui peut valoriser humainement les producteurs mais qui a du mal à valoriser économiquement et cela n'est pas du à"l'industrie alimentaire" qui est souvent dans une situation éconmique aussi mauvaise que nous mais aux grandes surfaces qui s'en mettent plein les fouilles avec les compliments des consommateurs et des politiques

KIKI60

En réponse à FIGUIER506 je ne suis pas spécialiste mais je connai un peu le système .Si l'élevage intensif des porcs est la bonne solution pour les producteurs ils devraient être contants et arrêter de manifester.La production en masse est faite pour nourrir le plus grand nombre et il en faudra . Mais les producteurs deviendront des ouvriers de l'industrie alimentaire et ils feront ce qu'on leur demndera -c'est déja comme ça pour la volaille de base) .Si vous voulez rester indépendants il faut vous démarquer. Tous les pays savent faire du standard pas cher

FIGUIER506

commentaire de kiki60 très basique. il doit vraiment connaitre le métier?

KIKI60

D'accord ALIAS40,mais pourquoi produire en grande quantité pour fournir des centrales d'achat avec une toute petite marge alors que vous pourriez vendre en circuit court . Le problème c'est que les producteurs qui vendent en direct pratiquent des prix plus élevés qu'en grande surface . Il faudrait peut-ètre partager la marge avec le consomateur pour l'inciter à acheter en didect

ALIAS40

il faudrait surtout que la grande distribution est une marge moins importante sur les produits comme la viande ,le lait ,les fruits et légumes. Et que l'on rémunère correctement l'agriculteur qui a travaillé dur !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires