Protestations face à la baisse des cours : Pour un rétablissements des restitutions et du stockage privé.

Alors que la baisse des cours liée à l'atonie de la demande anéantissait les espoirs de reprise
encore espérée lors du dernier Space, la totalité des structures représentatives de la
production et de l'aval exigeait en ce début de novembre la mise en place d'instruments de
gestion de crise, stockage privé et restitutions. Inaporc souligne que cette crise financière
fragilise les débouchés traditionnels de la filière porcine, avec un fléchissement de la
consommation sur le marché intérieur, tant pour la viande fraîche que pour les produits de
charcuterie.

Les incertitudes sur le prix du porc étaient tellement fortes début novembre que le marché du 6 a été exceptionnellement reporté d'un jour pour tenter d'éviter une nouvelle baisse. (DR)

Les incertitudes sur le prix du porc étaient tellement fortes début novembre que le marché du 6 a été exceptionnellement reporté d'un jour pour tenter d'éviter une nouvelle baisse. (DR)

Difficultés d'exporter vers la Russie

Le CRP Bretagne signale également que les dévaluations brutales et récentes des
monnaies des pays de l'Est ont provoqué une baisse des exportations, avec une mention
spéciale pour la Russie, dont le rouble a connu une dévaluation sans précédent. Le SNCP
(Syndicat national du commerce du porc) met aussi en avant l'épuisement des quotas
d'importation de ce pays. La FNP ajoute enfin que la baisse du prix des matières premières
végétales observée ces derniers temps ne s'est pas traduite de façon significative dans le
prix des aliments porcins et ne permet pas de baisse sensible des coûts de production.
C'est pourquoi tous sont unanimes pour réclamer à la commission européenne le
rétablissement des restitutions et le stockage privé pour dégager le marché afin de soutenir
les prix. « Ce stockage permettra d'assécher une partie de la production porcine
communautaire, puis d'exporter ou de remettre sur le marché cette offre dans quelques
mois », souligne le SNCP. La FNP invite également les producteurs « à la vigilance sur les
pratiques des enseignes de distribution en matière de proportions pour éviter les prix
bradés et valoriser V.P.F. ».

Source Réussir Porcs Décembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires